mardi 22 octobre 2013

Alexandre Guerin, facteur, 
marchand, Marseille


Tous mes remerciements à la contribution photographique d'Hervé, que je remercie, 
elle a permis la parution de cette nouvelle fiche qui restait archivée.

Les facteurs d'instruments de musique: Constant Pierre. 
A Marseille, nous ne voyons que l’ancienne maison Guérin qui fait remonter son origine à 1762 et fut dirigée par Daniel vers 1847 et ensuite par sa veuve et son fils (1857-81) avant de revenir au descendant du fondateur qui exposa en 1889 des violons et des clarinettes (méd. De br.) Daniel est l’auteur de divers perfectionnements aux instruments à pistons brevetés en 1858, 64 et 81, dont il a été question dans notre précédent ouvrage. 
Notes personnelles:  il est probable que cette origine évoquée en date de 1762 est à rechercher sur Mirecourt et non sur Marseille, nous savons qu'en 1840, M. Charles Daniel était déjà présent sur Marseille au 5, rue Paradis, M. Guerin est né à Hyères, son père originaire du Piémont, vacher de profession y était en déplacement. Nous trouvons sur cette estampille, quatre médailles d'or attribuées sans doute à la même origine; vu sur une autre estampille A. Guerin, médaille d'or exposition 1861, s'agirait-il de l'exposition régionale de Marseille où seul Edmond Daniel était présent pour les instruments à vent?
Pour la succession Daniel-Guerin, si l'on se base sur le 18 de la rue Paradis, elle daterait de 1877. A. Guerin fut témoin du décès de Argant Marie Anne, veuve Daniel Charles, décédée en son domicile au 13, le 26 février 1880, à l'age de 71 ans et il était domicilié déjà au 18 comme facteur d'instruments. A signaler que le fond Barbet-Granier date de 1877 et que le parcours professionnel et la succession A. Guerin  est en relation avec E. Daniel. De 1864 (rue Vacon, 32) à 1877 (rue Paradis, 18)(*), les maisons Daniel et Guerin sont deux entités distinctes en rapport de bon voisinage. Le 6 mars 1878 (date relevée sur courrier) et dès 1877, la raison sociale était: manufacture d'instruments de musique- Guérin de Daniel- Breveté- Marseille. 

(*)Indicateur marseillais : guide du commerce : annuaire du département des Bouches-du-Rhône pour l'année... / publié par Pierre Blanc. Source Gallica.
1878: rue Paradis: au 13, Daniel, Edmond, rentier. 
Au 14, Barbet, C. et Granier, E. luthiers. 
Au 18, Guérin, A. (successeur de Daniel), 
fab. d'instruments. 
1877: Guérin, A. (réparations en tous genres), rue Paradis 6. 
Daniel E., fabricant d'instruments au 18.
1875: Guérin, Alexandre, fabricant d'instruments de musique , r. Paradis- 6. 
1873-1874: Guérin, Alexandre, fabricant d'instruments de musique, rue Vacon 35, 
coin rue Haxo 1. 
1872: Guérin., A. (réparations en tous genres), rue Vacon 35, coin rue Haxo 1. 
1870-1871: Guérin, Alexandre, fabricant d'instruments de musique, rue Vacon 35 
coin rue Haxo 1.
1869: Guérin, A, (rèparations en tous genres) 
rue Vacon 35 coin rue Haxo 1. 
1868: Guérin, A., rue Vacon 35, coin rue Haxo 1.
1867: Guérin, A., fab. d'instruments de musique, r. Vacon 35, 
coin rue Haxo. 
1866: fab. d'instrum. Guérin, A., rue Vacon 35, coin rue Haxo 1.
1865: Guérin, A., rue Vacon 32.
1864: Guérin, A. et Cie, luthiers, rue Vacon 32.

Fonds Antoine Gauthier et collections des Musées de la Ville de Nice conservés au Musée d'Art et d'Histoire:
Antoine Gauthier (Nice, 1825- 1904). Legs de 1904.
Dans cette importante donation, il y a un "cornet à pistons en si b, A. Guerin, Marseille, v. 1830."
Description du cliché: beau cornet laiton, deux pistons système Stoelzel munies 
apparemment de pompes d'accord, taquets guide à l’extérieur des carters, pas de pompe d'accord général, pas d'embouchure. La date de v. 1830 serait à considérer à partir de 1864.

Acte de naissance de Alexandre Marie Sauveur Guerin le 22: source archives du Var.
Du 23 août an 1834...né à Hyères le jour d'hier... fils de alexis Guerin...natif de Péounes ( en Piemonte), profession de vacher- âgé de 55 ans domicilié à Péounes en ce moment à Hyères...et de Claire Hélène Baudin âgée de 46 ans...
Note: Péounes m'est inconnue, s'agirait-il de Peone dans les Alpes Maritimes en France, piémontaise entre 1814 et 1860 où les noms de Guerin et Baudin sont fréquents pour ce petit village.

1883: page original d´annuaire du Didot Bottin de 1883:
"Maison fondée en  1762 - A. Guerin , successeur de Daniel - Fabricant d'instrument de musique - Spécialité de bois d'ébène, Maurice et Portugal, pour la fabrication de instruments en bois et à vent - 
1er prix. Médaille d'or à l'exposition, médaille de vermeil et d'argent - Grand assortiment de cordes de France et de Naples pour l'exportation - 


Photos Hervé.

Annuaire des artistes et de l'enseignement dramatique et musical : de1893 à 1902: source Gallica B.n.f.
Guérin (A.), successeur de Daniel, rue Paradis, 18 (maison fondée en 1762).
1903: Guerin (Mme Vve) 18 rue paradis.

Archives commerciales de la France: source Gallica B.n.f.
1)Degremont Marseille, 18, rue Paradis, pianos, musique, achat de société à Vve Guerin le 22 mars 1905.
2)Dissolution-30 Juin 1907- Société Tadini et Guerin, négociants, 3 bd des Vignes le 30 Juin 1907-
3)Marseille -Formation- société en nom collectif Guerin et Amal(r)ert, instruments de musique, 3 bd des Vignes le 1 Juillet 1907-

Recensement de Marseille rue Vacon: archives des Bouches du Rhône.
1872: Guerin Alexandre luthier 38 ans né à Hières Var.
Estienne Virginie sa femme 26 ans la Destrousse B. du Rhône.
Guerin Pierre leurs fils 1 an la Destrousse.

Annuaire musical de 1875: source Gallica B.n.f.
Daniel (Edm.), 18, r. Paradis. 
Guérin, 6, r. Paradis.

Recensement de Marseille rue (du) Paradis: archives des Bouches du Rhône.
1876: au n°13 Argaud Thérese- Veuve Daniel chef de ménage. 65 ans. 
Daniel Bernard- son fils- Marchand d'instruments. 47 ans. Idem.
Au n°6: Guerin Alexandre fabricant d'instrument 42 ans. Français Var.
Estienne Virginie épouse âgée de 31 ans. Idem.
Guerin Pierre fils âgé de 6 ans. Bouches du Rhône.
Guerin Marius âgé de 4 ans.
Note perso.: Marius Antoine Ludovic Guerin né le 9 août 1872 à la Destrousse, luthier en 1892, soldat musicien en 1895, décédé à Marseille le 18 juin 1915.
1881: au 18 Guerin Alexandre négociant âgé de 47 ans.
Guerin Virginie épouse âgée de 35 ans.
Guerin Pierre fils âgé de 10 ans.
Guerin Marius âgé de 8 ans.
Guerin Charles âgé de 5 ans.
Note perso.: Charles Désiré Guerin né le 3 septembre 1876 à Marseille, facteur de pianos en 1896.
1886:  au 18
Guerin Alexandre négociant âgé de 51 ans.
Estienne Virginie épouse âgée de 39 ans.
Guerin Pierre fils âgé de 15 ans.
Guerin Marius âgé de 13 ans.
Guerin Charles âgé de 10 ans.
1891: au 18
Guerin Alexandre fabricant d'instruments 56 ans.
Guerin virginie 44 ans épouse.
1896: au 18
Guerin Alexandre luthier 62 ans.
Guerin virginie 49 ans commerçante épouse.
Guerin Charles luthier âgé de 20 ans.
1901:  au 20
Guerin virginie 52 ans commerçante épouse.
Guerin Marius âgé de 29 ans luthier.
Guerin Charles luthier âgé de 26 ans.
Note: vu facture et en-tête. Datée du 6 février 1878- Guérin succr de Daniel- 18 rue Paradis- Marseille. Concerne la vente d'une trompette de "Vallet de Ville".
Acte de naissance de Justinien Pierre Guérin à La Destrousse 1871: archives des Bouches du Rhône.
Né le 2 avril 1871...fils légitime de Guérin Sauveur Marie Alexandre, marchand d'instrument de musique, âgé de 36 ans domicilié à Marseille...
Etats de service de Justinien Pierre Guérin 1889:
Né le 2 avril 1871 à La Destrousse commune de Roquevaire (Bouches du Rhône), profession luthier fils de Sauveur Marie Alexandre et de Louise Virginie Estienne, domiciliés rue Paradis 18...Engagé volontaire pour 3 ans le 5 octobre 1890, soldat musicien le 17 mars 1891...Décédé à Marseille le 11 février 1895.
Acte de naissance de Marius Antoine Ludovic Guérin à La Destrousse 1872:
...est comparu le sieur Guerin Alexandre, lutier, âgé de 38 ans domicilié à Marseille...
En marge, né le neuf.
Marié à Marseille le 4 juin 1910 avec Félicie Madeleine Gouyon...
Etats de service de Marius Antoine Ludovic Guérin 1889:
Né le 9 août 1872 à La Destrousse, profession de luthier , parti le 16 septembre 1894, soldat musicien le 15 mai 1895, envoyé en congé le 22 septembre 1896...Décédé à Marseille le 18 juin 1915.

Annuaire général de la musique et des sociétés chorales et instrumentales de France 1888: source archive.org.
Spécialités d'instruments en bois et cuivre, cordes, papiers de musique, etc...
Guérin, successeur de Daniel, r. Paradis, 18.

Annuaire général de la musique et des sociétés musicales 1888:
Piano: Boisselot fils et Cie , rue Bonnefoy, 8 ; dépôt chez Guérin, rue Paradis, 18. 

Exposition universelle de 1889- Liste des récompenses accordées aux exposants de la classe 13.
Facteurs d’instruments à vent en bois et en métal, instruments à cordes. Médailles de Bronze:
Guérin Alexandre (métal) Marseille.


Photos Hervé. Origine de ce cornet Couesnon? Courtois?

Acte de décès d'Alexandre Marie Sauveur Guerin: archives des bouches du Rhône.
L'an 1897 et le 14 octobre...décédé ce matin à 8 heures dans son domicile, rue Paradis 18, âgé de 63 ans, né à Hyères Var, époux de Louise Virginie Rosalie Estienne, sans profession, fils d'Alexis Guerin et de Claire Hélène Baudin...
Sur la déclaration de André Pécoult âgé de 37 ans employé, domicilié et demeurant même rue 20, et Louis Dupland, âgé de 30 ans luthier... rue Caisserie 67...
Jl Matté 1913:
1)Dégremont E.,  successeur de Guerin, 18 rue Paradis, Inst, et fact de bois et cuivre- Adt Dégremont musique. Fond 1763.
Musique adresses universel 1922:
Guerin Ch, Deychamp et Cie, 3 boulevard des Vignes- Manufacture de Pianos automatiques.
Musique adresses universel 1929:
Guerin Ch.  et Cie, 3 boulevard des Vignes- Manufacture de Pianos automatiques.
Acte de naissance de Charles Désiré Guerin le 3: archives des Bouches du Rhône.
L'an 1876 et le 5 septembre...né à Marseille avant hier...rue Paradis 6, fils de Alexandre Marie Sauveur Guerin, âgé de 42 ans luthier et de Louise Rosalie Virginie Estienne, âgée de 35 ans, sans profession, mariés...
En marge:
Marié à Marseille le 20 juillet 1912 avec Marthe Alix Françoise Guerin.
Etats de service de Charles Désiré Guerin 1889:
Né le 3 septembre 1876 à Marseille, profession de facteur de pianos, service auxiliaire du 30 janvier 1915 au 12 février 1919, se retire nelle rue Paradis 184 (à partir du 28.10.1914).

Publicité de 1927.
Manufacture française de pianos automatiques- Instruments pour bals, cafés-concerts, dancing, skating, etc...-  Orchestres "Massilia", the "Jazz band" orchestre, grand orchestre "Tzigana"- Meubles facades- Orchestration de toute la musique Française et Étrangère (steps, fox-trots, tangos, schimmys, cubanitas, passe doble, etc...). Moteurs à billes "Excelcior", orchestres électriques brevetés- Ch. Guérin, Deychamp et Cie- Usine et bureaux- 3, bd. des Vignes- Marseille. Rc (Marseille)27328. Exportation mondiale, catalogue sur demande.

jeudi 3 octobre 2013

Elie Dupeyrat à Savignac-d'Allemans et Léon Dupeyrat à Ribérac.

Tous mes remerciements à Marc pour ses photos.
Annuaire des artistes et de l'enseignement dramatique et musical: source Gallica.
1909-1910: Savignac- d'Allemans. – Editeurs et Marchands d'instruments de musique. 
– Dupeyrat (E ), sans droits d'auteurs. 
Musique adresses 1913:
Dupeyrat L. aîné, rue de l'Hôpital- Ribérac- Musique et Instruments et fabricant d'instruments- Fond en 1878.
Savignac D'allemans: Dupeyrat E.- Éditeur.
Musique adresses 1929:
Dupeyrat L., r. de l'Hôpital.- Luthier, Éditeur, Inst., Musi.- Riberac (Dord.). Fond. 1910.
Dupeyrat E., Imprimeur de musique, Inst., Phono., Musi. Éditeur- Savignac- d'Allemans (Dord.)- Fond. 1873.
Source Bora. Archives privées:
"Partitions (photocopies essentiellement) issues de la maison d'édition musicale Léon Dupeyrat à Ribérac."
Source Top Music SA:
Clarinette en buis par "E.Dupeyrat", 13 clefs en laiton. Gravure:E.Dupeyrat / A Allemans / Près Riberac (Dordogne). 
Source Luigi Magistrelli.it:
E. Dupeyrat-A Allemans. Près Riberac Dordogne, six rounded keys 1850-1860 ca(*).
(*) Date d'origine du fond 1873 en 1929 pour Elie ou 1878 en 1913 pour éventuellement le même fond? Les fonds des archives départementales de la Dordogne indiquent 1870-1931 pour Elie avec courriers de l'éditeur de janvier 1875 à février 1931 et XIXè-XXè pour Léon.
Vu sur Ebay:
"L'entrain des bals- E. Dupeyrat- Riberac (Dordogne). The front cover says this is Dupeyrat's 1910-1911 catalog. It may have been actually printed and released late 1909 of course but probably not."
"Brand names. Most of the merchandise is unbranded but there is an Atlas tin whistle, "Stridente", "S.-B.-Napoli" and "E. Dupeyrat" mandolins, "Odéon" and "Prynis" phonograms, "E. Dupeyrat" accordeons, a Müller autoharp and "Mignong" and "Ariston" musical boxes. One unbranded accordeon is easily identified as a Kalbe Imperial."
Vu sur archives.cg24:
"Liste des compositeurs de la maison d'édition musicale Élie DUPEYRAT: ...DUPEYRAT Athel. DUPEYRAT Léon..."
Photo de notre membre Marc. Bonne participation.
Jean Léon Dupeyrat fut fusillé dans la cave de sa ferme, située à la Boucherie commune d'Allemans en compagnie de son métayer le 26 mars 1944 pour aide à la résistance par des troupes SS qui incendièrent les lieux.
René PIERRE me transmet cette facture de 1910, précisant la date d'origine du fond d'Elie en 1873, tous mes remerciements.


Concernant la marque déposée ci-dessus, la date de ce dépôt est le 03 avril 1903, cet éditeur et marchand destinait cette marque à être apposée sur des instruments de musique.

L'extension de cet article est du à une rencontre provoquée par suite de cette parution, je remercie courtoisement Éliette pour tous les compléments d'information offerts ainsi  que pour ses recherches personnelles qui donnent une extension progressive à cette parution.
En premier, voici quelques recherches personnelles sur l'état civil des acteurs des fonds.

Sources archives de la Dordogne. 
Acte de mariage de Jean Elie Dupeyrat: le 30 novembre 1876. Extraits.
...Jean Dupeyrat, compositeur de musique, âgé de 36 ans révolus, né sur la commune d'Allemans...acte de naissance du futur du  20 octobre 1840, à Allemans...
Une famille nombreuse pourvue de divers talents musicaux:
Dupeyrat François Athel né le 30 mars 1879 à Allemans, marié le 3 février 1923 à All., décédé le 31 mars 1962 à All... 
Dupeyrat Germaine née le 28 octobre 1881.
Dupeyrat Noé né le 1 février 1884.
Dupeyrat François Ilas né le 10 août 1886. Selon états de service militaire, réformé et décédé le 26 janvier 1915 à Allemans.
Dupeyrat François Noain né le 24 octobre 1898.

Acte de naissance de Jean Léon Dupeyrat à Allemans:
Le 13 mai 1878... né hier... au village de Savignac... des mariés Jean Dupeyrat, compositeur de musique, âgé de 38 ans et de Marie Augustine Dugot, âgée de 19 ans...
En marge: par acte en date du 19 septembre 1910...Jean Léon a contracté mariage avec Andrieux Antoinette Marie...
États de service de Jean Léon Dupeyrat: matricule de recrutement 900, classe 1898.
Dupeyrat Jean Léon- Né le 12 mai 1878 à Allemans (Dordogne) canton de Riberac- profession de lithographe- Fils de Jean et de Marie Dugot domiciliés à Allemans... Service dans les dragons du 15 novembre 1899 au 20 septembre 1902...
Localités successive habitées:  3 mai 1919, 14, rue de l'Hôpital à Riberac...
Service du 3 août 1914 au 12 février 1919... Régiments d'artillerie et du train... Rhumatismes articulaires généralisés... Arrêté et décédé le 26 mars 1944...

Échanges de courriels avec Éliette: extraits.
"Jean Elie Dupeyrat est mort le 9 octobre 1930 à 90 ans, chez lui à Savignac 24600 Allemans.

La légende familiale dit qu'il a fabriqué son 1er violon à l'âge de 17 ans et qu'il a appris la musique "de routine" en écoutant les musiciens.
Il a fait son apprentissage d'imprimeur de musique chez Mr Verdeau à St André de Cubzac 33.Lorsqu'il s'installe en 1873, il commence par acheter et revendre des instruments qu'il commande aux principales maisons de l'époque : Thibouville, Leduc, Laberthe-Humbert, Angot & Dubreuil... Mais il s'aperçoit rapidement qu'il a tout intérêt à vendre des instruments de musique estampillés à son nom. Les réparations mineures sont effectuées par lui, je sais qu'en particulier les anches sont aussi fabriquées à Savignac, puisqu'il avait fait planter des cannes de Nîmes pour ça. Il y avait beaucoup de pièces détachées d'instruments de musique dans les greniers de ma grand-mère.
Je sais que la plupart des instruments vendus par Elie étaient effectivement achetés à des  fabricants mais il fabriquait des instruments simples : flûtes, et par exemple les anches  et autres petits accessoires. 

Il existe un excellent petit livre "impressions de quadrilles" de Sylvain Roux et Thierry Boisvert mais il n'est plus édité. En ce qui concerne Léon, je sais que c'était un excellent luthier et commerçant mais je ne sais pas quelle était la part des instruments fabriqués par lui. Dans cet ouvrage, il est précisé que Léon a appris la lutherie, puis chez Pélisson et Blanchon il a appris la réparation des cuivres, celle des bois chez Laubé à la  Couture-Boussey dans l'Eure, et chez Thibouville la réparation des accordéons. Ceci en étroite collaboration avec son père qui lui, s'oriente plus vers le négoce proprement dit.

Quant à Athel , il était mon grand père , décédé en 1962 si ma mémoire est bonne. Il avait étudié l'harmonie et la composition à Tours et travaillait avec son père avant de prendre la suite , mais l'arrivée des droits d'auteur, de la radio , de la guerre... et son âge ont eu raison de l'entreprise Dupeyrat. Cependant la tradition musicale perdure à travers ses enfants, petits enfants et arrière petits enfants.

Le prénom officiel de mon grand-père était François Athel, dans la famille on aimait les prénoms compliqués et on avait souvent un deuxième prénom usuel : Jean c'était Elie, François :Athel, Jean :Léon, ma mère Lucette ou Athelle, Raoul Dupeyrat : Germain, ; vous avez aussi Elphe, Edde etc...
Athel a souvent signé ses oeuvres musicales :Létha."

Notes perso.: vous parliez de formation de Jean Léon chez Pélisson et Blanchon, la raison sociale contenant Blanchon de ces facteurs lyonnais fut déposée en 1901, donc sa formation daterait d'après sa première période de service militaire.

De nouveaux éléments apparaissent, ils sont le fruit du travail d'Eliette sur les carnets de commande d'Elie et couvrent la période 1875 à 1899., tous mes remerciements.

"Voici les adresses de fournisseurs relevées dans ( quelques ) livres de correspondance de mon arrière grand-père.
THIBOUVILLE : flageolets, cornets a pistons, trombones ténor, flûte en la, clarinette en ut.
LECOMTE à Paris, rue St Gilles : cornet.
PATHIER Henry: cornets.
ANGOT et DUBREUIL : clarinette en ut.
PELISSON : réparations, cornets anglais ou français.
LABERTHE-HUMBERT

Tout ça dans les années 1875-1899

Il semblerait que Elie essayait les fournisseurs mais ne conservait des relations commerciales qu'avec quelques uns car il était très exigeant.

J'ai relevé seulement les fournisseurs et réparateurs d'instruments à vent."



Loïc me transmet ses photos de ce soprano, tous mes remerciements:


Photos Loïc.