lundi 23 janvier 2012

-Michel et Jules Masspacher-

Michel Masspach est né le 1 mai 1839 à Morvillars, arrondissement de Belfort dans le Haut Rhin et porte le nom de sa mère Phanie Masspach. Le 30 juillet 1868, Michel Masspacher, musicien demeurant à Paris, rue du Petit Lion au 36, avec sa mère, se marie et a pour témoin son ami musicien, Jules Alphonse Damiens, demeurant rue Galande 12. De cette union avec Florine Bloch, son épouse, naîtrons plusieurs enfants dont voici la suite en correspondance avec la profession du père et son adresse déclarées sur les actes. Le 29 avril 1869 est née Léonie, passage du Grand Cerf 7, son père Michel est âgé de trente ans, musicien, elle sera épouse de Paul Beuscher. Le 14 octobre 1870, naissance de Amandine, fille de Michel, professeur de musique. Le 5 mars 1872, naquit Fernande fille de Michel, professeur de musique, passage du Grand Cerf 9. Le 8 juillet 1873, né Jules, fils légitime de Michel Masspacher, négociant (Jules marié à Emma Levy). On noteras que l'activité professionnelle de négociants du couple en 1873 apparaît en complément des activités de musicien et professeur du père. Le 23 janvier 1875, naissance de Rosa, passage du grand Cerf 39, fille de Michel Masspacher facteur d'instruments de musique. Le 9 mars 1897, lors du mariage de Hyppolyte Jules Eugène Beuscher, Michel Masspacher déclare être luthier et Jules Masspacher artiste musicien. Le 11 avril 1902, lors de son mariage Jules déclare être commerçant, domicilié à Paris passage du Grand Cerf 39, 41 avec ses pères et mères commerçants, Paul Beuscher, témoin déclare être négociant, 19 boulevard Beaumarchais.

Archives commerciales de la France:

1)Vendeur Secchi, acheteur Masspacher, vente de fond de commerce, domiciles élus pour les oppositions: 145 Saint Denis. Fonds vendus: fabrique d'instruments de musique 19 bd Beaumarchais. Le 25 février 1896.

2)1902 formations de sociétés: Masspacher et Cie — Instruments de musique — 20 ans — 80,000 fr.— Paris 695

3)M André Mingasson, électricien demeurant à Paris, passage du Grand Cerf, n°42. A vendu à M Jules Masspacher, luthier, demeurant à Paris, passage du Grand Cerf, n°39 et 41. Le droit au bail d'une boutique située au 42 passage du G C . L'entrée en jouissance a été fixée au 1 janvier 1930.

4)Aux termes d'un acte dressé par Me Robert DAUCHEZ, notaire à Paris, le 15 juin 1933, après le décès de M. Jules MASSPACHER, en son vivant négociant, demeurant à Paris, 19, rue Turbigo, époux de Mme Emma LEVY, décédé à Paris en son domicile, le 8 avril 1933. Mme Emma LEVY, susnommée, demeurant à Paris, 19, rue Turbigo, veuve de M. Jules MASSPACHER. Usant de la faculté qui lui était réservée par son contrat de mariage : A déclaré opter pour la conservation, pour son compte personnel : Du fonds de commerce de : Fabrication et vente d'instruments de musique exploité à Paris, passage du Grand -Cerf, n°39, 41 et 42, dépendant de la communauté de biens ayant existé entre la dite dame et son défunt mari, M, Masspacher. Comprenant: Clientèle et achalandage y attachés. Matériel et mobilier servant à son exploitation. Droit au bail. Et marchandises. Entrée en jouissance de suite...


Mes remerciements à http://clariboles-et-cie.blogspot.com/ pour cette information concernant la date de création du fond:
"la date de 1867 comme date de création est indiquée sur plusieurs factures anciennes (début 20e) ".
Mes remerciements à R P pour cette nouvelle image concernant aussi la date de création du fond. Catalogue 1933.


Annuaire général de la musique et des sociétés musicales 1888:
Bloch-Masspacher, passage du grand cerf, 39, 41.

Annuaire des artistes et de l'enseignement dramatique et musical:
1893...1897...1902: Masspacher (Michel) 39 et 41 passage du Grand-Cerf.

1913- Annuaire français de la facture instrumentale et de l'édition musicale: Masspacher, 39 passage du Grand Cerf (IIe) - Musique et Instruments - Fabr. d'Accordéons.

Annuaire OGM de 1932: publicité.
"MASSPACHER-39,41, passage du Grand Cerf-145, rue Saint Denis, Paris (2ème)-
FOURNITURES GENERALES DE LUTHERIE.
Violons- Altos- Violoncelles- Contrebasses- Mandolines- Archets- Étuis- Cordes harmoniques. Le plus grand choix de banjos de tous modèles- Instruments cuivre, bois et accessoires- Demandez le tarif spécial de saxophones- Cymbales- Matériel de Jazz-band- Catalogue Spécial- Prix de gros."
Le rôle d'éditeur de musique est préliminaire en association familiale avec Bloch Léon, imprimeur. Plusieurs pistes attribuent à Michel Masspacher le titre de facteur d'instruments de musique, piano et accordéons, entre autres la mention honorable obtenue à la suite de l'exposition universelle de 1900 à Paris concernant les accordéons. La provenance majoritaire des instruments revendus sous cette marque est diverse, accordéons italiens et saxophones Grassi, Weltklang, Strasser Marigaux Lemaire, Guenot- Douchet et clarinettes allemandes, des instruments de la Couture Boussey et de Mirecourt...
R P me transmet cette facture à titre documentaire. Proximité et bon voisinage avec la maison Buffet Crampon.


Vu sur carte photo:accordéon Roger Doucet- Masspacher.

Une stratégie commerciale vouée à l'accordéon:
1) Des artistes renommés sont employés pour promouvoir la marque Masspacher, et Louis Péguri en fait partie. Les frêres Péguri, Charles, Michel et Louis représentent un potentiel vaste de savoir faire dans le monde de l'accordéon, marchand, réparateur, auteur compositeur, enseignant, musiciens au cachet, inventeur. Louis (né le 13/07/1894 Paris XIXè- décédé le 19/05/1972 Clichy la Garenne) est fils de Charles, félix, Joseph Péguri, forgeron, mécanicien. Dans l'annuaire des artistes de 1909, on trouve: Fabricants et marchands- Accordéons et harmonicas- Péguri- 59 rue de Flandre. Sur la reconnaissance de Paul Charles, son frère, les deux témoins du père exercent des activités de marchande de vins et de blanchisseuse au 59 rue de Flandre. En 1925, Louis Péguri apporte un système de clavier au bandonéon, en 1941, il est coauteur d'un brevet avec Maurice Selmer d'un dispositif pour faciliter l'étude de l'accordéon chromatique, FR867670 (A); auteur la même année de cahiers et analogues pour l'enseignement musical appliqué à l'étude de l'accordéon, FR867522 (A). Louis travailla avec l'éditeur Roger Vaysse, auteur- éditeur au 139 rue saint Martin à Paris ainsi que pour les Éditions Continental.


2) Plusieurs groupes affichent sur scène des publicités de la marque.
Tiré d'une carte postale publicitaire: inscrit sur la peau de grosse caisse ainsi que sur la "bassine" de contrebasse. L'orchestre louis Péguri du Quasimodo joue les instruments Masspacher.
L'Alerte (Lyon) février 1936: Et pour terminer, quelques mots sur le Pathé-Natan, où nous ayons applaudi le fameux jazz Masspacher, jazz d'enfants prodiges, déjà douée d'un sens musical capable de les faire rivaliser avec leurs aînés du genre. Ce fut un beau succès.
Le Cardonnel (le journal): Le rythme du Jazz n'a déjà plus de secret pour les huit enfants du Baby- Jazz de Masspacher. Les huit petits musiciens sont huit petits prodiges que nous souhaitons revoir le plus tôt possible.


Voici une carte postale des années trente épousant une symétrie ordonnée, de part le nombre de musicien, du décors et des instruments, la marque est affichée de nombreuses fois et ce qui interpelle, ce sont ces deux personnages similaires au centre. Les jumeaux André et Louis Domergue sont nés à Paris en 1920, ont étudiés avec Jacques Mendel et firent partie du Baby-Jazz dès l'age de treize ans.
3) La constitution d'une école dynamisant les activités de marchand, enseignant et musicien.

Les Dimanches de la femme: 5 août 1934- ÉCOLE D'ACCORDÉONISTES: elle a été fondée il y a bientôt un an, par M. André Masspacher, qui réunit ses nombreux élèves dans une école communale de Paris. Tous les mercredis, des maîtres accordéonistes y donnent un cours du soir gratuit.

IREMUS: source Malou Haine. Dépots de marques 19 ème.
Masspacher et Cie- Fiche N°: 343- Dépôt: 21.11.1902- Spécialité: [non précisé]
Adresse et mandataire éventuel: Passage du Grand Cerf, n° 39-41
Greffe du tribunal de commerce: Paris, N° 77054
Description de la marque: 
Étiquette rectangulaire portant la dénomination : « Accordéon Supérieur / Marque MM déposée ». « Destinée aux accordéons ». (peut varier de grandeur).


http://luthiervents.blogspot.fr/search/label/Masspacher.%20Instruments

mercredi 4 janvier 2012

Maurice, René et Louis BOISTE


Voici une recherche sur une famille de facteurs originaires de Mantes la jolie, les Boiste. Cela a commencé par cette contribution très sympathique observée sur un forum et signée Frédérique. "Je découvre par hasard votre message...je suis la petite nièce de Maurice BOISTE...qui a commencé apprenti chez DOLNET...pour devenir l'associé du patron DUBOIS - Ils se sont séparés...M.DUBOIS aux environs de 1930 , a conservé les bois et M. BOISTE a gardé les cuivres sous le nom de "Manufacture d'instruments de musique avec une spécialité pour les saxophones"....Excellente marque à l'époque! Mon grand oncle avait des doigts en or "dixit mon père" puisqu'il a fait fortune lorsque le jazz "a explosé"dans la période avant guerre, il a même fabriqué un saxophone en argent massif recouvert d'or...".
Autour de 1900, Mantes la Jolie est un centre important de la facture instrumentale française, dans les années vingt, les industriels Evette et Schaeffer, Dolnet, Couesnon, Selmer et les artisans Marigaux, Beaugnier, Trotte et autres y sont très actifs et emploient un nombre conséquent de luthiers, tourneurs, ajusteurs, polisseurs, menuisiers ainsi que des cuisiniers et jardiniers.
Il est évident que cette recherche a nécessité plusieurs heures de visions de documents et a permis l'identification des personnes suivantes. Boiste Louis Auguste est né le 27 février 1871 à Mantes, fils de Jean Baptiste Martin Boiste employé aux chemins de fer; le 24 janvier 1900, à la naissance de Boiste Maurice Albert, son fils au 15 rue Boutin Bourjalin, il est âgé de vingt huit ans et est tuilier de profession. Boiste René Maurice est né le 6 mars 1908 à Mantes la Jolie, dans le Journal de Mantes du 11 mars 1908, nous avons la publication de la naissance, le 6, de René Maurice Marcel, fils légitime de Boiste Louis Jules, luthier et de Florestine De Paepe, ménagère, 15 rue Boutin Bourjalin.
René apparaît en 1921 domicilié chez ses père et mère, Louis occupe alors un poste de journalier à la cimenterie Guerville. Sur le recensement de 1926, domiciliés au 4 rue de Lorraine, on retrouve le père et René le frère, partageant le même domicile que leurs fille et sœur, Yvonne Albertine Boiste, mariée à M. Cauzard; René est luthier chez Selmer, Louis est luthier chez Dubois. Ces indications précisent plusieurs choses: la nouvelle activité du père, luthier, ainsi que son emploi chez M.Dubois; l'activité de René, luthier chez Selmer âgé de 18 ans; la disparition du domicile familial de Maurice âgé de vingt et un ans et de sa mère Albertine née De Paepe. Par voie de presse, le 8 avril 1925." Monsieur Louis Boiste, Monsieur et Madame Cauzard, Messieurs Maurice et René Boiste et toute la famille remercient sincèrement toutes les personnes qui ont assistés aux obsèques de Madame Louis Boiste leur regrettée épouse, mère et parente...".
Entre 1921 et 1926, Maurice a du accomplir son service militaire, ainsi que participer à l'activité naissante de la maison Dubois de Paris, commencée en février 1924 ce qui expliquerait le changement de profession du père à un âge avancé, Louis déclarait déjà être luthier en 1909.
Le journal de Mantes indique au 14 juillet 1926: Dubois, fabricant d'instruments de musique à Paris.
On notera l'activité de militant politique républicain de Maurice: le 6 mai 1925. Liste des candidats du bloc ouvrier - paysan Mantes. Boiste Maurice luthier.
Il apparaît sur l'acte de naissance de M. Boiste Louis un nouveau mariage en date du 10 juin 1926, en marge et peu lisible, avec Mme Quemener Geneviève 1881-1956. Le Journal de Mantes du 6 décembre 1933 nous apprend que: "Madame veuve Boiste , Monsieur et Madame Henry Cauzard, Madame Maurice Boiste, Monsieur et Madame René Boiste et toute la famille, remercient toutes les personnes qui ont assistés aux obsèques de Monsieur louis Boiste en particulier la direction et le personnel des maisons Dubois et Langevin et celles qui ont apportés des fleurs et s'excusent des oublis involontaires qui auraient pu être faits dans les invitations. Mantes."
Dans ce journal et le 10 septembre 1930. "Club athlétique Mantais. Football association....de Boiste René qui fera lui aussi sa rentrée sur le terrain dimanche prochain...".
Par voie de presse et le 5 février 1936. "M. Henry Cauzard, M. Jacques Cauzard, Mme Veuve N. Cauzard, Messieurs René et Maurice Boiste et toute la famille remercient sincèrement toutes les personnes qui ont assistées aux obsèques de Mme Henry Cauzard née Yvonne Boiste leur regrettée mère, épouse et parente... remercient ... la maison Dubois de Paris...".
Maurice BOISTE était contremaître chez Raymond DUBOIS de Mantes, il est partit s'installer à la Varenne st Hilaire dans les années 1930 (1). Source A De gourdon. Il se marie à Saint Maur des Fossés le 17 novembre 1947 avec Blanche Mathilde Pomiro (3). Ce qui indique sa présence à La Varenne Saint Hilaire à cette période.
La consultation des actes de naissance de Louis, Maurice et Yvonne ne fait apparaître aucun décès inscrit en marge. Par ailleurs et grâce aux recherches de Mme Chantal Boiste, son grand père René s'est marié le 24 avril 1926 à Mantes la Ville avec Gabrielle, Josephine Quemener, les témoins de son mariage sont Maurice Boiste et François Thonin ( éventuellement Thomin François né en 1899 à Brest, manœuvre céramique) et décédé à Brest le 18 novembre 1967 à l'âge de 59 ans.
Durant l'année 1926, Louis le père et René son fils se marient avec Geneviève et Gabrielle, Josephine Quemener.
Le 23 novembre 1932."Dans les salons du Grand-Cerf, samedi soir. Toute la jeunesse dansa jusqu'à cinq heures du matin, grâce au jazz Henri Cauzard ..." Éventuellement leur beau frère.
Pistes en attente: décès de Maurice Boiste et rapport avec la clôture du fond.

Un complément d'information apparaît sur les états de service militaire de Louis et Maurice, celui de René est actuellement non disponible: source archives des Yvelines.
Bureau de Versailles, classe 1891, matricule n°1644:
Boiste Louis Jules né le 27 février 1871 à Mantes, profession de journalier, fils de Jean Baptiste Martin et de Gaumont Louise Pétronille, domicilié au 15 rue Boutin Bourjalin.... service du 19 novembre 1892 au 27 novembre 1895...caporal clairon le 26 septembre 1894... Mobilisé du 1 octobre 1914 au 7 décembre 1918, se retire au 15 rue Boutin Bourjalin.
Bureau de Versailles, classe 1920, matricule 1627:
Boiste Maurice Albert né le 24 janvier 1900 à Mantes, résidant rue Boutin Bourjalin, profession d'ajusteur mécanicien, fils de Louis jules et de Paëpe Albertine Florestine...Incorporé à compter du 17 mars 1920... Renvoyé dans ses foyers le 4 mars 1922...se retire à Mantes... Régleur sur machines du 18/10/1939 au 1/01/1940 aux Ets J Colesse- 27 rue de Borrego (mobilisation industrielle)- Paris...Au bas du document: Fiches a et m le 15 avril 1920 Chef de fabrication instruments de musique...
Localités successives habitées:
Le 10/05/1929 à Paris (10ème) 24 rue du Château d'eau.
Le 16/06/1934 à Paris (20ème) 5 rue Paul Strauss, chez M. Dubois.
Le 14/09/1938 (2) à La Varenne saint Hilaire, 16 rue Georges Sand.


(1) Maurice BOISTE était contremaître chez Raymond DUBOIS de Mantes, il est partit s'installer à la Varennes st Hilaire dans les années 1930: source A De gourdon.

(2) Maurice était domicilié chez M. Dubois de 1934 à 1938 à Paris et sa domiciliation à la Varenne daterait plus précisément d'avant le dernier trimestre 1938: source états de service militaire.

(3) Blanche Mathilde POMIRO épouse de Maurice Albert Boiste fût l'épouse de Raymond Dubois de 1914 à 1947 et non pas sa fille, comme vu par ailleurs ?
Acte de naissance de Blanche Mathilde Pomiro née le 14 mars 1895 à Paris dans le 20 ème: source archives de Paris.
En marge: vu mariage avec Dubois, vu divorce, vu mariage avec Boiste et :

décédée à Créteil (Seine) le 19 août 1965...




Liste de saxophones relevés:

Vu sur saxophone: le numéro de série est visible sous les tiges de clés de do et mi b graves, petit doigt main droite, jonction culasse et corps.
1)Vu sur saxontheweeb:
I have a lovely silver plated Maurice Boiste Alto I bought to learn with. It's lightly used, the silver is in exceedingly good condition and it has mother of pearl keypads. The serial No is H5279.
2) Saxo soprano Maurice Boiste, série Artiste n°5485.
3)Alto "Junior" Louis Augu n°J6350"étoile".
4)Ténor Jt4u RM n°7379.
5)alto "stencil" Boiste-Paul Beuscher. Paul Beuscher- 27 Bd Beaumarchais- Paris- Alto argenté identifié comme modèle 7 de chez Pierret. Avec spatule rectangulaire sur clé de trille sol #. N°764X.
6)Saxophone 9095- STENTOR-16 rue Georges Sand- La Varenne Saint Hilaire. Seine.
PAUL BEUSCHER-27 bld Beaumarchais -Paris- corps argenté et tampons H.S.- Grandeur sans bec 
54cm..
7)Soprano Boiste N° 9196 Une 2ème adresse gravée : Henri Simon 17 rue Pixérécourt Paris 
Rien concernant ce nom et cette adresse sur le New Langwill, par contre le "Larigot" nomme un certain "SIMON H. ...1959... à Paris (75) (?) rue Pixéricourt, 17 -guide officiel de la Musique du Chant et de la Dance-, 1959 : 108".
8)Vu sur Ebay- "Superbe ancien saxophone ténor 1938 argenté  STENTOR série ARTISTE
9166- 16 Rue George SAND LA VARENNE SAINT HILAIRE SEINE avec micro tuner bocal, double fa aigu.
9)Soprano Boiste N° 9196 Une 2ème adresse gravée : Henri Simon 17 rue Pixérécourt Paris.
10)Saxophone Louis Augu & Cie stencil Boiste- n°9215
11)Alto MB- Stentor- Adresse- Série Virtuose- Paul Beuscher-27 Bd Beaumarchais- Paris. clés graves du coté droit du pavillon,  en fil, mi de résonance, clé de trille supplémentaire main droite, double fa aigu. N°925X.
12)Saxo alto de fabrication "MAURICE BOISTE" de 1948 n° 9288.
13)Boiste Maurice 16 rue George Sand La Varenne St Hilaire Seine Fabriqué en France, de plus le numéro de série est le 9345 saxophone.
14)MB BOISTE MAURICE 16, Rue Georges Sand La Varenne St-Hilaire Seine 9531 Série Artiste.
15)MB BOISTE MAURICE 16 rue Georges Sand La Varenne St Hilaire Seine-Série artiste. N°9816.
16)Marque Boiste Maurice, série artiste. Numéro de série 9978.


Il est clair que la période 1960 et plus m'est méconnue et en spéculant sur la période 1938 à 1960, et n'ayant pas découvert pour l'instant un instrument de ces facteurs pourvu d'un numéro de série supérieur ou égal à 10000, je tablerais sur une production moyenne de 450 unités par an.

A titre indicatif et dans l' attente de données nouvelles, je vous laisse réfléchir au brouillon qui suit:

1938-1940 3 ans n°1 à 10XX
1941-1945 5 ans n°10XX à 32XX
1946-1950 5 ans n°32XX à 55XX
1951-1955 5 ans n°55XX à 77XX
1956-1960 5 ans n°77XX à 100XX
1961...?
Note: il est remarqué que je ne possède pas d'estampilles de saxophones "MB" de numéro de série inférieur à 5000, je commence à découvrir que certains saxophones ne sont flammés que de: Stentor- Paris- N° de série.

Stentor:
Ex: 1)saxophone alto argenté Stentor (police gothique)- Paris (en italique)- 3574- Péruquéoü(?) de l'Opéra Paris.
2)saxophone alto argenté Stentor- Paris- 3745.
Les questions posées: sommes nous en face de saxophones conçus chez Dubois ou chez Boiste? Avant 1938 ou après? Est ce que le numéro 1 daterait de 1938?
Nous retrouvons cette appellation sur des numéros tardifs.
3)saxophone non vu! Saxophone alto en métal argenté sablé SUPER JAZZ STENTOR n°9141. Dans sa boite.

4)Alto MB- Stentor- Adresse- Série Virtuose- Paul Beuscher-27 Bd Beaumarchais- Paris. clés graves du coté droit du pavillon,  en fil, mi de résonance, clé de trille supplémentaire main droite, double fa aigu. N°925X.


Bois:

Flammés MB:
Saxo alto MAURICE BOISTE de 1948 n° 9288.
MB BOISTE MAURICE 16, Rue Georges Sand La Varenne St-Hilaire Seine N°9531 Série Artiste.
MB BOISTE MAURICE 16 rue Georges Sand La Varenne St Hilaire Seine-Série artiste. N°9816.
Soprano MAURICE BOISTE, série artiste n°5485.
Le numéro de série est visible sous les tiges de clés de do et mi b graves, petit doigt main droite, au dessus de la jonction culasse et corps.

Mes remerciements à RP http://facteursetmarchandsdemusique.blogspot.com/ pour ces deux estampilles.

Flammés MB (ou adresse du facteur) et revendeur:
Soprano Boiste N° 9196 Une 2ème adresse gravée : Henri Simon 17 rue Pixérécourt Paris. 

Type Stentor:
Le type Stentor, chez Paul Beuscher est entre autres facteurs un Boiste.
Alto Stentor, sans sigle et appellation Boiste, présence de son adresse- Paul Beuscher-27 Bd Beaumarchais- Paris. Spatules de do et mi b "demi-lune", pavillon non bordé de jonc, tôle repliée, clé de si b et si à gauche, sol # simple (à gauche).
Alto MB- Stentor- Adresse- Série Virtuose- Paul Beuscher-27 Bd Beaumarchais- Paris. clés graves du coté droit du pavillon,  en fil, mi de résonance, clé de trille supplémentaire main droite, double fa aigu. N°925X.


Mes remerciements Bart.

Ténor MB- Boiste Maurice-Adresse- Vercruyse et Dhondt. 
Saxophone MB- Boiste Maurice-Adresse- Barbe Frères- Berck- Plage- Pas de Calais.

Type Essor: série Virtuose. à pourvoir.

Stencils:

Mes remerciements à http://antiquesaxophones.blogspot.com/ pour ce cliché d'un "stencil" Boiste-Rotinat, vous trouverez aussi sur ce lien un autre alto "stencil" Boiste-Paul Beuscher. Paul Beuscher- 27 Bd Beaumarchais- Paris- Alto argenté identifié comme modèle 7 de chez Pierret. Avec spatule rectangulaire sur clé de trille sol #. N°764X.
Nous savons que P. Deslaurier (*) et Augu- Rotinat (types Junior et Export) se pourvoyaient en saxophones dans cette maison ainsi que chez Beaugnier. 
Ses saxophones étaient diffusés sur la capitale par Paul Beuscher en version aux deux noms et "stencil"; Andrieu Frères en versions "stencil"; sur Lyon, nous retrouvons aussi sa facture chez Gaillard et Loiselet (vu saxophone baryton "stencil").
Cette liste est en attente de données nouvelles et rien ne vous empêcherait de la compléter. 
(*) Annuaire OGM de 1956:
Deslaurier P, 25 rue Michel-le-Comte- Paris (IIIè)


Type Junior alto:


Tous mes remerciements à Dave pour ces magnifiques photos.

Essai Junior alto Dave:
Dave que je remercie me transmet ses impressions sonores:  Ca se rapproche beaucoup de mon Beaugnier Special Perfect, centré, propre, doux.  J'ai du mal à le faire vraiment hurler, il est peut-être un peu limité en dynamique.  L'intonation est très bien à l'exception du mi aigu qui est "flat", pourtant bien venté.  Une fois chauffé l'émission est facile.  L'ergonomie est super si on a l'habitude des saxos "vintages", c'est à dire "non-Selmer".  Il est très bien construit, solide, toutes les pièces sont très bien agencées et le plaquage argent est très épais.  Paul Desmond serait ravi de ce saxo, John Zorn, moins.

Quoi dire d'autre?  C'est un saxo très sympa à jouer et qui conviendrai bien à un joueur comme Desmond ou Johnny Hodges.  Son vintage garanti; moderne, ce n'est pas son point fort.

Cuivres:

                                      

Mes remerciements à Gérald pour ces photos de sa trompette.

Afin d'illustrer et de compléter cet article, si vous possédez un instrument de marque concernant ce(s) luthier(s), il serait louable de votre part de proposer des photos de celui ci afin de faire rebondir ce sujet en perpétuelle évolution. Toutes mes salutations musicales.

mardi 3 janvier 2012

PAUL BEUSCHER

Voici un essai de reconstitution de l'histoire de négociants et luthiers parisiens, la maison Paul Beuscher. L'objet de cette recherche considère seulement la période de 1850 à 1950.
Vu sur catalogue:
Maison fondée en 1850-Gros et Détail- Manufacture d'instruments de musique- P Beuscher-19 Bd Beaumarchais (près la Bastille)-PARIS.
Observation: maison fondée en 1850, occupation du 19 Bd Beaumarchais en 1897, lors du mariage d'Hippolyte Jules, achat de ce fonds en 1896 par Michel Masspacher. La date d'origine du fond est éventuellement issue du fond "Secchi".
http://luthiervents.blogspot.fr/search/label/Secchi%20Marseille-Paris.El%C3%A9ments%20d%27archives
Concernant l'origine du fond et ses acteurs successifs:
On trouve des traces du grand père Hippolyte Beuscher sur l'acte de décès de son fils, Hippolyte Marie Emile Beuscher en 1870, le 18 mai. Eusèbe Henri Asmus Beuscher, témoin et frère de Hippolyte Marie, déclare que son père Hippolyte est décédé. Hypolite Armand Asmus Beuscher est né le 12 mars 1809 à BREST, 29000 et décédé le 21 juin 1851 dans la même ville à l’âge de 42 ans. Docteur médecin de profession, ses parents étaient Jean René Beuscher (1772-1824) commis principal de la Marine et Anne Etiennette Hyacinthe Jezequel †1829. Marié le 5 septembre 1837 à BREST avec Amelina Julie Marie Freslon (1817-1876), ils eurent pour enfants: Auguste Charles Asmus Beuscher (1838-1911), Hippolythe Marie Emile Beuscher (1841- 1870) et Eusèbe Henri Asmus Beuscher né en 1845.
Eusèbe Henri Asmus Beuscher est âgé de 24 ans en 1870 (employé de commerce) et déclaré décédé lors du mariage de son fils, Hippolyte Jules Eugène Beuscher en 1897. Hippolyte Jules Eugène Beuscher est né à Paris le 15 août 1872; lors de son mariage avec Léonie Masspacher, le 9 mars 1897, il déclare être employé, domicilié à Paris, 25, rue de Cléry avec sa mère, Euphrasie Elise Moulard, négociante. Les noms Beuscher, Masspacher, Bloch sont liés familialement. Lors de la naissance de leur fille, le 24 décembre 1897, Hippolyte Jules déclare être fabricant d'instruments de musique et est domicilié au 19 boulevard Beaumarchais. L'origine du surnom Paul est confuse, Hypolite Armand Asmus était médecin et décédé en 1851 à Brest; son petit fils Hippolyte déclare être fabricant d'instrument de musique en 1897; le surnom Paul est visiblement issue de la période 1897-1902 (Cf mariage de Jules Masspacher, le 11.04.1902) et dans l'étât des recherches, il n'existerait pas de luthier Paul ou Hippolyte Beuscher ayant exercé à Paris en 1850.
Archives commerciales de la France:
1)Vendeur Secchi, acheteur Masspacher, vente de fond de commerce, domiciles élus pour les oppositions: 145 Saint Denis. Fonds vendus: fabrique d'instruments de musique 19 bd Beaumarchais. Le 25 février 1896.
2)Vente de fond de commerce: le 21 janvier 1911. Vendeur: Gregh, 129, Montmartre- Acheteur: Beuscher Fond d'ouvrages, musicaux.
3)Vente de fond de commerce: le 21 décembre 1935. Vendeur: Beuscher (Cté)-Acheteur: Beuscher (Vve)- Fond de marchand d'instruments de musique, 27, Bd Beaumarchais.
4)LIQUIDATIONS JUDICIAIRES: le 17 juin 1891. Paris. - BEUSCHER (Eusèbe, Henri, Asmus), fab. de modes en gros, 170, Temple. -J.-c. s- M. Hatton. - L. : M. Déstrez.
Annuaire des artistes et de l'enseignement dramatique et musical:
1903 à 1909: BEUSCHER (P.), 19, b. Beaumarchais.
Musique adresses universel 1913:
Beuscher, 19, Bd Beaumarchais- fond en 1850.
Journal général de l'imprimerie et de la librairie, Numéro 106,Parties 1 à 2- 1917.
Paris- Paul Beuscher, Edit. 27, boulevard Beaumarchais.
Journal général de l'imprimerie et de la librairie, Numéro 106,Parties 1 à 2- 1917.
Paris- Paul Beuscher, Edit. 27, boulevard Beaumarchais.
The Music Trade Directory 1921:
Paul Beuscher- Paris- 27 Boulevard Beaumarchais.
Musique adresses universel 1922:
Paul Beuscher 27 Bd Beaumarchais.
Musique adresses 1929:
Beuscher Paul, 27 Bd Beaumarchais (4è).- (Métro, Bastille.)- Editeur- Fabricant d'Accessoires de Lutherie.- Pianos, Inst., Phono., Musi.- Archives 41-08- Fond en 1850. (La maison n'ayant pas de succursale, bien observer l'adresse.)
Le Petit Parisien:
Du 5 août 1923: Paul Beuscher 27 Bd Beaumarchais. Maison fondée en 1850.
Du 19 décembre 1926: Paul Beuscher 27 bd beaumarchais.
RIC et RAC: Le 31 octobre 1931. publicité: Accordéons chromatiques, saxophones et tous les instruments. Occasions exceptionnelles. Paul-Beuscher 27 Bd Beaumarchais-Paris(Bastille)-Catalogue n°4 sur demande.
Le Matin du 23 décembre 1931: ACTUELLEMENT OCCASIONS EXCEPTIONNELLES accordéons, saxophones. ,jazz, instruments divers. PAUL BEUSCHER, 27, boulevard Beaumarchais, BASTILLE.
Paris Match du 5 décembre 1933.
Il y aura aussi, prêtant son gracieux concours, l'accordéoniste bien connu, Fredo Gardoni, avec le jazz de Paul Beuscher, composé de quinze musiciens. Au piano, Godefroy Audolfi, le compositeur.

Le Matin du:
21 février 1935: Paris 4ème ardt: éditions et instruments Paul Beuscher (la maison n'a pas de succursale) 27 Bd Beaumarchais.
03 août 1935: On apprend la mort de M. Paul Beuscher, fabricant d'instruments de musique , décédé après une courte maladie à Paris le 1 août ...
7 février 1936: 13ème salon des arts ménagers de paris. Paul Beuscher. Visitez le stand des éditions et instruments Paul Beuscher. Galerie sud est n°7.
30 avril 1941: Les éditions et instruments Paul Beuscher prient d'annoncer la mort subite de Mme Paul Beuscher survenue le 29 avril.
6 mai 1941: La famille de Madame Paul Beuscher, les Editions et Instruments Paul Beuscher adressent leurs sincères remerciements pour les nombreux témoignages de sympathie qu'ils ont reçus à l'occasion du décès de Mme Paul Beuscher.
Mission d'étude sur la spoliation des Juifs de France MATTEOLI Jean, SIMON Yannick
"citons notamment...la maison Beuscher sortie du champ d’application de la loi grâce à
l’administrateur provisoire (François Hepp), les maisons Masspacher et Vianelly vendues à des acheteurs complaisants, la maison Enoch sauvegardée par l’éditeur Henry Lemoine."
Moniteur de la papeterie française et de l'industrie du papier : organe officiel du Syndicat des fabricants de papier et carton de France: 15.07.1937
Editions et Instruments Paul Beuscher. Sous cette dénomination vient d'être constituée une société à responsabilité limitée ayant pour objet l'exploitation d'un fonds de commerce d'instruments de musique et d'éditions musicales. Le siège est à Paris, 27, boulevard Beaumarchais. Le capital est fixé à 1.400.000 francs en 1.400 parts de 1.000 francs, sur lesquelles 1.250 rémunèrent les apports. Mme veuve Beuscher est l'unique gérante. 
(Sources Gallica. Bnf.)

Vu sur impression de machine à affranchir et en tête enveloppe:
Août 1953- 27 boulevard Beaumarchais...
Novembre 1953- 25 et 27 boulevard Beaumarchais...
Annuaire OGM de 1956: Beuscher Paul, 25-27 bd Beaumarchais.- Paris.-

Quelques cas en devenir:
Recherches sur l'origine du fond:

Afin d'illustrer et de compléter cet article, si vous possédez un instrument de marque concernant ce(s) luthier(s), il serait louable de votre part de proposer des photos de celui ci afin de faire rebondir ce sujet en perpétuelle évolution. Toutes mes salutations musicales.