jeudi 16 décembre 2010

Saxophone " ROYAL"  Grand luxe
"GRANDE LUTHERIE DE FRANCE"
 Maison AUGU & Cie - L. ROTINAT, Succ.
- 48, Rue Mirebeau, 48 - BOURGES (Cher) -

Il existe un saxophone de type "haut de gamme" surnommé "ROYAL" que fournissait la maison L Rotinat de Bourges. Il est à noter que cette publicité, tiré d'un tarif, met l'accent sur la qualité du traitement de surface, double argenture de premier titre (100 grammes), poinçonnée sur pavillon doré ainsi que sur la conception moderne du clétage et gardes. Ce saxophone était garanti 15 ans et possédait les perfectionnements suivants.                                     
Nouvelle perce, cheminées entièrement étirées dans la masse. Descendant au si b grave. Nouveau plateau de si b. Clé d'octave automatique. Vis repère au bocal. Sol # articulé. Touches nacres véritables serties. Double fa #. Gardes nouvelles démontables. Double fa aigu. Tampons rouges avec rivets. Existait en soprano sib   " ROYAL", alto mib " ROYAL", ténor sib "ROYAL".                               
Deux autres gammes étaient livrées par cette maison.                        
Les types " Export " argentés en soprano, alto, ténor et baryton.     Les types " Armée " argentés en soprano, alto, ténor, baryton et basse. Date approximative (non daté) du tarif en question autour de 1950.                                                                                                               A droite: saxophone alto "ROYAL" extrait de ce tarif.

Le facteur du saxophone "Royal" semble être la maison Beaugnier.

Alto Type Armée, stencil Beaugnier- Augu et Rotinat:


Tous mes remerciements, Adrien pour ces magnifiques photos. 

Les types "Armée" sont présents pendant la même période chez Renoux et chez Rotinat-Augu, M. Augu est âgé de soixante six ans en janvier 1948. Les modèles "Armée" de chez Fernande Renoux présents sur ses catalogues de même époque sont d'origine de facture Robert Drouet, ce saxophone est de facture Beaugnier, il a été fabriqué sur Mantes et flammé Armée pour Rotinat, successeur à cette époque des établissements Augu. Ce modèle de luxe est voué originellement au classique, il possède un double fa #, un pavillon doré et était garanti 15 ans.
Le numéro de série est présent sur le porte lyre et ce saxophone est accompagné de sa facture. Il est de quatre chiffres: 26XX et la facture date du 17 janvier 1948. 

Remerciements Adrien.
Nous constatons que les clé de graves, situées à gauche du pavillon sont encore de mise après deuxième guerre mondiale, le système d'octave est moderne, les gardes constituées de fil, pas de système d'accord bocal et pas de double fa aigu sur ce saxophone. Tampons rouges avec rivet d'origine.

Remerciements Adrien.

Une lyre marquée Louis Augu Nantes ( en 1948, Louis Augu Nantes n'existe plus, cette lyre fait partie de la revente des fournitures de Nantes) et deux becs sont présents dans l'étui, le premier en ébonite est marqué L. Augu & Co Bourges, le deuxième est un bec métal Lelandais Super Jazz.

Propriété Adrien, tous mes remerciements.
Alto Beaugnier n°26XX de janvier 1948.

Alto Type Export, stencil Boiste- Augu et Rotinat:
Mes remerciements à DasPasKunst qui propose gentiment les photos de son saxophone Augu-Rotinat type "Export", entrée de gamme de ce catalogue. On distingue sur l'estampille: "Grande lutherie de france" employée par M. L Rotinat-Bourges ainsi que par M.Louis Augu-Nantes pendant la même période.


Visiblement le type "Export" est un Maurice Boiste, ce qui préciserait la piste de marchand évoquée à la suite de cet article, ainsi que le type "Junior", ces modèles étaient accompagnés à livraison d'une garantie de 10 ans.  Le modèle "Export" ne possède pas de double fa # ni de double fa aigu, les cheminées de si et si b graves sont situées à gauche du pavillon et est encore présent au catalogue de 1960. Gardes nouvelles démontables sur catalogue avril 1957. Etant un modèle promotionnel, il ne possède pas la garde de protection des clés de graves "instruments sans luxe mais de fabrication très soignée, très juste et surtout très doux". Il existait aussi une finition nickelée pour les saxophones Export barytons.

Alto type Junior, stencil Boiste- Augu et Rotinat:


Tous mes remerciements à Dave: "c'est un saxo très sympathique à jouer et qui conviendrais bien à un joueur comme P. Desmond ou Johnny Hodges."
Outre les clés de graves situées à droite du pavillon, on remarque un double fa # main droite ainsi qu'un double fa aigu, une argenture plus robuste que celle de l'Export avec garde supplémentaire. Les tampons d'origine étaient rouges et rivetés.

Tous mes remerciements à Ophicleide.fr pour 
ses photos d'un alto Junior n°J6350"étoile".


Ténor Royal, stencil Beaugnier- Augu et Rotinat: 

Tous mes remerciement, Martine.


Soprano Grande lutherie de France- Stencil Dolnet:

Tous mes remerciements, Pascal pour vos photos de ce saxophone de famille.

Cet exemplaire de saxophone Dolnet fut gravé au nom de son revendeur, Grande lutherie de France et de type Bel air ou Artiste. Il est remarqué en nom du facteur, type Artiste dans les catalogues de la fin des années 50, ci-dessous. La gravure de l'estampille qui est argentée est préliminaire au traitement de surface général et donc au montage du saxophone afin de le livrer.

Atelier saxophones. 
Voici une carte postale publicitaire non datée, sans signature d'éditeur, sensée représenter l'atelier saxophones de la maison Rotinat. Le document manque de détails, il représente les postes de montages et les ouvriers luthier à l'ouvrage. Sur la première étagère ou sont disposés des corps de saxophone et autre; au centre, on discerne trois corps de ténor et baryton. Le premier à gauche, est disposé vue de haut, le troisième à droite, vue latérale; il y a une absence de cheminée de sol# sur celui de gauche que l'on retrouve sur celui de droite. Vraisemblablement des tubes avec cheminée de sol# sur coté gauche de l'instrument, la clé de sol# paraîtrait indépendante et unique, à l'identique des types n°2, n°3 et n°4, Augu-Bourges. D'autre part la succession Augu - Rotinat ( directeur sur certains documents) s'est éventuellement établie pendant la deuxième guerre mondiale. La question principale posée concernerait le décalage entre la photo (censée représenter les ateliers Augu, types n°2, n°3 et n°4) et la légende de L Rotinat successeur. Au moment de la succession, ces ateliers existaient-ils encore, avait-ils étés bouclés à la suite de la crise de 1929, ressentie plus tard en France et enfin de quel atelier est issu ce cliché? Ce cliché a été pris sur Bourges, sur Mantes ou ailleurs? Dans la même série, Il existe un autre cliché, représentant l'atelier trompettes et petits cuivres, situé éventuellement dans l’alignement de l'atelier saxophone, ne serait ce pas des photos prisent chez Beaugnier à Mantes?
Sur ces deux clichés, visiblement, en plus de la facture des corps, culasses et pavillons, cela concerne aussi des postes de montages saxophones; pour ce qui est des cuivres,
aucun poste de montage et principalement de la chaudronnerie pavillon en tout genre, trompettes, trombones, etc...

(Carte postale personnelle)

Catalogue d'avril 1957:
Saxophone type "Export": alto mi b argenté- Soprano si b argenté- Ténor si b argenté- Baryton mi b argenté ou nickelé.
Saxophone type "Junior": alto mi b argenté- Soprano si b argenté- Ténor si b argenté.
Saxophone type "Armée": alto mi b argenté- Soprano si b argenté- Ténor si b argenté- Baryton mi b nickelé- Basse sib argenté..
Saxophone type "Royal": alto mi b argenté (montant au fa # aigu)- Soprano si b argenté- Ténor si b argenté- Baryton mi b argenté.
Saxophone type "Royal-Conservatoire": alto mi b argenté- Ténor si b argenté.
Saxophones: argentés, pavillons dorés.
Dolnet "Artiste", Sop., Alt., Tén., Bar.- Courtois, alt., Tén.- Selmer, Buffet Crampon, Couesnon "Monopole"en  Sop., Alt., Tén., Bar.- 

Catalogue de septembre 1960:
les tarifs sont en nouveaux francs, on notera quelques modifications sur l'ensemble de la gamme: le type "Junior Universel" est nouveau, la disparition du Basse dans les types "Armée", le type "Royal" est encore pourvu d'un fa # aigu, le type "Royal Conservatoire" est récent, non présent sur catalogue circa 1950.
Saxophone type "Export": alto mi b argenté- Soprano si b argenté- Ténor si b argenté- Baryton mi b argenté ou nickelé.
Saxophone type "Junior Universel": alto mi b argenté- Soprano si b argenté- Ténor si b argenté.
Saxophone type "Armée": alto mi b argenté- Soprano si b argenté- Ténor si b argenté- Baryton mi b argenté ou nickelé.
Saxophone type "Royal": alto mi b argenté (montant au fa # aigu)- Soprano si b argenté- Ténor si b argenté- Baryton mi b argenté.
Saxophone type "Royal-Conservatoire": alto mi b argenté- Ténor si b argenté- Basse si b argenté.
Au catalogue, finitions argentées: saxos soprano, alto, ténor, baryton:
Dolnet "Artiste". Couesnon "Monopole". Buffet- Crampon. Selmer.
Alto et ténor: Courtois avec fa # aigu.
Note: Maurice Boiste est né le 24 janvier 1900, il commercialisait encore ses saxophones en 1960 et était alors âgé de 60 ans.


lundi 6 décembre 2010

Clarinette Boehm Sib "ROYAL" Grand luxe
"GRANDE LUTHERIE DE FRANCE"
Maison AUGU & Cie - L. ROTINAT, Succ. 
- 48, Rue Mirebeau, 48 - BOURGES (Cher) -

Le successeur de la Maison Augu et compagnie, Monsieur Rotinat livrait une gamme de clarinettes comprenant: Boehm sib 1er choix, en véritable ébonite de Suède, 17 clés, 6 anneaux. Clarinette Boehm sib "Export", suivie par le modèle "Armée", clés inoxydables.
 
Le fleuron de la gamme était  la clarinette Boehm sib "ROYAL" Grand luxe:

1)  les corps, le baril et pavillon sont en ébène de Mozambique.
2)  17 clés, 7 anneaux en maillechort forgé, brasées argent et argenture "pro".
3)  L'emboîture interne est renforcée et forme avec la virole un ensemble pour la jonction des deux corps.
4)  Clé de résonance de ré.
5)  Vis de réglage sur clé de lab. Réglage jeu d'attaque la, lab.
6)  Vis de réglage correspondance corps du bas, corps du haut.
7)  Il paraîtrait qu' elle ne porte aucun numéro (source vendeur, non vérifiée).

Concernant  la production de Buffet Auguste et la fourniture éventuelle en clarinettes de la maison Augu et Rotinat (attestée lors de remerciements de réception sur publicité de la maison Augu antérieure à 1934), le "Langwill" donne 1919 date d'enregistrement de sa marque - exercice postérieur à 1925 (né en 1877, était agé de 60 ans en 1937) et pour l'instant je daterais ce tarif publicitaire autour de 1950. 
M. Auguste-Henri-Georges Buffet né en 1877, le dix sept mars. Luthier chez Martin J B en 1906.
Pour la clé de résonnance de ré, des facteurs célèbres ont produit des clarinettes ayant cette option, A Lefèvres et G leblanc entre autres.
Il existe aussi une clarinette type "Export" dont la provenance est issue de La Couture.

mardi 30 novembre 2010

"Grande lutherie de France"
Louis AUGU & Cie , 48 rue Chevreul
NANTES ( Loire-Inf.)
Le titre dessus et ce qui suit sont tirés d'une carte postale publicitaire :
notre nouveau saxophone d'Artiste
N°7 - MODÈLE CONSERVATOIRE -



Il existe d'autres parts un article tiré des archives de la ville de Nantes concernant la présence d'un Monsieur Augu au 48 rue Chevreul. Voici: vente par M. Augu d'une maison d'habitation 48 rue Chevreul, cadastrée B 739 P, en vue de l'élargissement de cette rue : expédition de l'acte notarié du 22 avril 1942; acte notarié d'origine de propriété du 24 mai 1934. Plusieurs riverains de cette rue furent également frappés d'alignement en 1942.
Monsieur AUGU Louis est né le 27 octobre 1881 à Saint Satur (Cher), petit port fluvial situé dans l'angle de la Loire et du canal latéral à la Loire. Propriétaire originel des fonds Augu, domiciliés au n°7, n°45, n°56 rue Mirebeau à Bourges et radié le 08 avril 1934 à la suite des successions M. Bedu-Bonnin, M. L Rotinat et Mme F Renoux, il était installé au 48 rue de Chevreul à Nantes le 24 mai 1934 avec pour enseigne Grande Lutherie de France. Patron luthier, il était domicilié à cette adresse jusqu'au 22 avril 1942(1) date de la vente de sa maison, il apparaît sur les listes électorales de Nantes jusqu'à l'âge de 64 ans, il demeurait au Pouliguen en 1945 ainsi qu'en 1942(1) et éventuellement dès le début de la guerre(2),  petite station balnéaire. Le Pouliguen fut libéré en mai 1945, épisode de la poche de Saint Nazaire. 
Augu Louis marié à Pouliguen L. Inférieure le 31/12/1946 avec Elisa Joséphine Marie Legoudec- Décédé à Pouliguen (L-A) le 25/06/1960.

(1)Affiches régionales de l'ouest: archives de Loire Atlantique.
Le 22 mai 1942...M. Louis Arthur Augu propriétaire demeurant au Pouliguen (Loire inférieure) rue de la Chapelle...Une maison d'habitation située rue Chevreul, n°48, composée d'un rez de chaussée à usage d'atelier, et d'un premier étage de 4 pièces, grenier au dessus...en conformité de la décision municipale de la ville de Nantes, en date du 30 mars 1942...

(2)L'Entente agricole: archives de Loire Atlantique.
Le 12.01.1940- Achète d'occasion: houe multiple et semoir à bras...Louis Augu , Le Pouliguen (Loire Inf.).

Annuaire de la musique de 1932 mis en ligne par J.P.COGNIER-R.TERRIER-:
AUGU L (grossiste) Grande Lutherie du Centre, 7 rue Mirebeau. Bourges (Cher)
Pistes à pourvoir:
Grande Lutherie du Centre-Médaille d'or-Fournisseur des conservatoires et de l'armée-Louis Augu et Cie-NANTES-
La ressemblance de ce modèle n°7 (carte postale de mauvaise qualité) avec un Beaugnier.
La diffusion des établissements Louis Augu et Cie- Bourges sur Nantes avant 1934 et les relations avec Bourges après 1934.

(Remerciements à "quinenveu10" pour ces photos)
Détails  de cor simple à pistons, pavillon et boutons montés nacres.


Vu sur affiches publicitaire provenant de la Grande Lutherie de France 1938.
Maisons à Nantes et Bourges- Ateliers La Couture, Mantes et Bourges- Adresser toute la correspondance et mandats à Louis Augu et Cie- 48 rue de Chevreul à Nantes.

dimanche 21 novembre 2010

Selmer balanced action alto n°222xx de 1936.

Une transition de clétage rencontrée sur ce magnifique tube, un Selmer alto argenté du type Balanced action de numéro de série 222XX. Il s'agit pour les amateurs de tubes de renom de s'intéresser à la main droite de cet instrument. Traditionnellement sur les types de saxophones de ce célèbre facteur on trouve derrière les quatre clés de la main droite, un balancier et trois butées sur les clés de fa, mi et ré. Sur ce modèle le balancier se trouve à l'avant des plots, c'est à dire entre la charnière et le plateau, les butées d'ouverture des plateaux sont sur les plots de clé de si et sib. Sur la photo du bas: derrière les nacres de fa et ré. Une patte de correspondance située sur le plateau de la clé de ré assure la butée des clés de mi et ré. Ces molettes de butées sont réglables.
Il est à noter aussi la présence d'une garde de protection sur la clé de do# grave.

mercredi 17 novembre 2010

Flûte " ROYAL " Maison AUGU & Cie.
  " GRANDE LUTHERIE DE FRANCE "  L. ROTINAT, Succ.  -
48, Rue Mirebeau, 48  -  BOURGES  (Cher)  -
"Grande flûte Boehm " ROYAL " en Ut":
Visiblement  la célèbre flûte "M Moyse" élaborée par Couesnon était diffusée auprès de revendeurs-facteurs sous une autre appellation. Cette flûte type "Royal" comparée à la Couesnon Moyse n°377XX présente une différence immédiatement perceptible: un rouleau supplémentaire sur la spatule de clé de do#. Il semblerait que le collet patte d'ut est long ce qui indiquerait la présence d'un tenon de même longueur.
Le prix de la méthode Altès (1ère partie) était de 1.300fr chez Robert Martin en Janvier 1956, 1200fr sur ce tarif.

mardi 16 novembre 2010

Saxophone  F. Renoux et Cie  " Super Rex ".
Fabrication artisanale - Fournisseur des conservatoires et de l'armée 
- F. Renoux et Cie - BOURGES - (3 étoiles dessous).
Saxophones:
C'est par hasard que j'ai obtenu deux tarifs différends de la maison F Renoux, fournisseur de matériel de musique, non datés. Sur les extraits de pages saxophones, deux vues (droite et gauche) représentent les deux faces du modèle américain "SUPER REX" alto. Super-Rex, Low-Pitch, Handcraft avec gardes automatiques brevetées,  protection escamotable par simple pression.
Extrait d'un de ces tarifs.
Ce type de tube était livré en alto avec argenture brunie, sablée ou laqué or (modèle spécial), il existait aussi un ténor en finition argentée, brunie et plaqué or sur demande.
F. RENOUX, et Cie  56, Rue Mirebeau, 56 - BOURGES  (Cher)
ATELIERS :  PARIS  -  LA COUTURE  -  BOURGES
Il existe sur ces deux tarifs, deux autres modèles altos, le "n°4 Professionnel" avec plateaux de clés de si et de sib graves du coté gauche du pavillon , bec dans la bouche, le "n°5 Conservatoire" avec plateau de sib à droite et de si à gauche, double fa# et garde de protection. Il existe une estampille- J Renoux- Bourges- sur un saxophone alto argenté, modèle n°5 dit "Conservatoire" sur un site d'annonces en ligne (initiale confirmée par la vendeuse).
Madame RENOUX Fernande a exploitée un fond de commerce (ayant pour activité: lutherie pianos violons instruments bois et cuivre- musique) au 56 rue Mirebeau avec pour enseigne: Comptoir Instrumental du Centre, le propriétaire précédent étant M. Louis Augu.    






Photo haute gauche: détails des spatules de cadences de ré, mib et fa en forme de losange avec spatules de palonnier sol#, do#, si et sib graves incurvées et obliques.
Photo haute droite: système d'octave et détails de bocal, virole d'accord et barre de renfort.
Photo haute centre: détails de gardes brevetées, formes de spatules fa# coté, mib et do.
Photo basse centre: vue générale avec système de garde de protection (s'enlevant automatiquement par simple pression d'un ressort).
Jt4u me signale la présence d'un numéro de série à quatre chiffres sur son alto: 93XX et situé sur le corps entre les patins de boules de mi et ré, main droite.




Remerciements pour ces superbes photos du modèle "Super Rex" à jt4u.

Un modèle ténor ancien.
Ce ténor n'a pas de fa# coté ( double fa# avec garde de protection) et il a le sib et le si graves des deux cotés du pavillon. Sa finition est nickelée, option non précisée sur tarifs ci-dessus.
la clé de fa aigu possède un bras permettant à la clé de mi de s'ouvrir simultanément comme résonance secondaire. Les feutres sont assortis au rouge du catalogue. A signaler que le saxophone porte aussi un numéro de série: 62XX .


(Polo Lafritt remercie vivement jt4u pour les indications de recherche du numéro de série).
Lors des recherches d'identification de ce saxophone, après visite chez un luthier vents, Polo me précisait que l'origine de ce saxophone était de facture Couesnon, identifiée et confirmée par son prestataire et qu'il doutait que cela soit un Drouet. Je lui proposerais d'observer les photos qui suivent en remerciant Bernard, l'auteur; s' il s'agirait bien d'un Drouet, gravé sur l'estampille et de comparer ces deux saxophones,  ce qui donne de la pertinence à ce carnet, en observant que ce même modèle est pourvu de l'option fa # coté.


Photos Bernard, tous mes remerciements.
Je signalerais que sur musique adresses 1929 nous pouvons observer: Herlem L. 8 rue de la Sellerie- Saint Quentin (Aisne)- Inst. Phonos Musi. Fonds 1923.


   
(Remerciements pour ces magnifiques photos à "Polo Lafritt" )
Becs se trouvant dans le même lot. A gauche  le "Jaseur". Existent en ouverture n°1 fermée-n°2 moyenne-n°3 ouverte.
      4 modèles de becs sont au catalogue:
...Bec ébonite, premier choix...
...Bec ébonite, qualité supérieure...
...Bec Jaseur, modèle réduit...   
...Bec métal, modèle américain argenté, ligature, couvre-bec...
1)Le bec "Jaseur" complet est sur un tarif Douchet antérieur, en soprano: 90fr, alto:110fr, ténor:145fr, baryton: 200fr.
2)Extrait tarif Renoux général avec modèle de saxophone le "Super Rex", brevet Drouet 1947-49, le "Jaseur" y est en complet à clarinette 1200fr, saxophones: 1200fr, 1500fr, 1980fr, 2600fr. 
Le "Jaseur" et "Métal" sont apparemment de même origine "Lelandais".                       
Prix anches I.O.A, boite de 12, saxophone alto:
... Tarif Renoux le plus récent: 295fr...Tarif Vercruysse et Dhondt de 1950: 350fr...
La période couverte par les numéros de série portés sur les instruments flammés Fernande RENOUX doit s'entendre du 01 avril 1934 au 31 décembre 1967.

Un saxophone soprano F. RENOUX argenté.
Récapitulons, deux tarifs sont à l'origine de cette recherche, l'un plus ancien ou sont portés deux modèles de sopranos argentés, un numéro 4 dit "professionnel" référence 35bis, un n°5 "conservatoire"référence 39 de plus grand prix.
Sur le deuxième tarif, le plus récent, au catalogue ne subsiste que le modèle n°5 et correspond à une volonté de réduction d'offres en soprano. En clair, un seul modèle de soprano est disponible autour de 1950, le Conservatoire. 




Remerciements pour les belles photos de ce soprano à dd50saxo.

Voici 4 photos d'un soprano argenté portant numéro de série: 275XX, paré du macaron Renoux, dont l'origine est visiblement Pierret, il pourrait être également flammé ( Pierret-Paris-Super "Artiste"- Made in France) avec des variantes pour les clé de ré, mib et fa aigus.

On observera entre autres, une seule vis de correspondance présente sur l'altère fa# concernant le sib, le balancier main droite est situé à l'avant, entre les plateaux et l'axe, les cadences aigus sont disposées latéralement, une main gauche conçue dans l'esprit des années 30 et un palonnier petit doigt main gauche de construction postérieure.

Suivant les derniers échanges de commentaires avec SaxCatUK, l'origine de facture de ces saxophones s'orienterait sur Robert Drouet- Fabricant- Paris. Origine confirmée par le brevet sur les gardes automatiques datant de 1947 (voir article Drouet) concernant le "Super Rex". On remarquera une similitude de forme de spatule de do grave, commune sur les modèles " professionnel et Conservatoire" ainsi que sur les "stencils Autiero- Drouet et Gauthron- Drouet". Concernant les numéros de série, ils sont situés au même endroit pour le Super rex que pour le ténor visible ci-desssus. La date de naissance de M. Drouet est 1897, il était agé de soixante ans en 1957, il y a d'autres facteurs français ayant fourni ultérieurement cette maison, par exemple: Saxophone Pierret Paris compétition F. Renoux ténor argenté. Comptoir instrumentale du Centre. N° série 52463, Beaugnier également et s'avancer à concevoir que tous les Renoux sont des Drouet est faux.

Renoux Musique, 45 rue Mirebeau à Bourges:
Une lettre confidentielle entre Les maisons Gaudet et Deslaurier et Buffet Crampon datée du 19 avril 1932 apporte des éléments nouveaux sur cet article. Elle concerne la maison Renoux, 45 rue Mirebeau Bourges; son objet: Mme renoux donne pour référence la maison Buffet Crampon afin d'obtenir une facilité de paiement de la part des établissements Gaudet et Deslaurier. On peut lire sur la réponse de Buffet crampon cet extrait: "Nous avons traité d'assez grosses affaires avec ce précité (maison Renoux musique 45 rue Mirebeau à Bourges), qui ont toujours été réglées en temps opportun."

Document René PIERRE. Tous mes remerciements pour cette avancée.

Deux éléments importants sont à extraire de cette lettre, le premier, l'enseigne Renoux musique existait au 45 rue Mirebeau le 19 avril 1932 et précédait celle de Comptoir Instrumental du Centre exploitée au 56 de cette rue. 
Le deuxième, le 45 faisait partie de l'enseigne Augu auparavant: Louis Augu et Cie- 7 et 45 rue Mirebeau. Cela s'expliquerait t'il par un accord antérieur à 1934 (date de début d'activité déclarée à la chambre de commerce) entre les parties?
Vu depuis, facture concernant le 45 en date de décembre 1937.
Publicité parue dans Le Petit parisien: Le 15.11.1932. 
SAXOPHONE GRANDE MARQUE Vendu à crédit 490 
ENVOI A L'ESSAI TARIF FRANCO- Louis AUGU - 7, rue Mirebeau- BOURGES 
ACCORDÉON CHROMATIQUE-Italien véritable. 3 rangs 475
Musique adresses universel 1929: (?).
Renoux F., 9 bd Gambetta.-Pianos, inst., phonos, musique Barbézieux (Charente).

Saxophone alto F. Renoux et Cie, stencil Beaugnier.
J'adresse mes remerciements à Joseph pour cette participation photographique, ce saxophone de famille est de facture Beaugnier. Les relations des établissements Augu avec ce prestigieux facteur ont perduré sous l'enseigne F. Renoux. Cet alto porte le numéro 6255 et est dépourvu de double fa aigu.
Photos Joseph. Remerciements.

Saxophone Baryton ancien avec sigle, Comptoir instrumental du centre. 
Phill me transmet des photos de son saxophone baryton Fernande Renoux et je lui adresse tous mes remerciements, ce modèle ancien est équipé d'une double clé d'octave et est à identifier.


Photos Phill, tous mes remerciements.
Deuxième groupe de photos: De haut en bas et de gauche à droite:
1) Main gauche.
2) Détail de liaison  clé de ré et do # graves.
3) Virole du haut de corps décorée de deux grecques, clé d'octave en double balancier correspondance par pivot, clé de mi b aigu.
4) Balancier clé de fa # situé à l'avant.

Nous savons que cet instrument fut revendu après avril 1934, il est flammé de son macaron, que cela ne peut être un Drouet, nous n'avons pas de baryton aux catalogues cités plus haut, que cette enseigne se fournissait chez Buffet-Crampon et Beaugnier entre autres.
Nous avons aussi des exemples de grecques présents sur les saxophones Beaugnier parmi d'autres facteurs éventuels.

Si vous avez des remarques, une intuition, veuillez en faire part.

Pour les autres types d'instruments et pour des compléments d'information, voir les deux autres articles: Renoux Bourges autres instruments:
http://luthiervents.blogspot.fr/search/label/Renoux%20Bourges%20autres%20instruments.El%C3%A9ments%20d%27archives
, Renoux Bourges divers:
http://luthiervents.blogspot.fr/search/label/Renoux%20Bourges%20divers.%20El%C3%A9ments%20d%27archives
M. Drouet:
http://luthiervents.blogspot.fr/search/label/Drouet%20Paris.El%C3%A9ments%20d%27archives
M. Beaugnier:
http://luthiervents.blogspot.fr/search/label/Beaugnier.%20El%C3%A9ments%20d%27archives
Debonneetbeau de Coutelier Fils.


Cet article a vu le jour à la suite d'interrogations sur une flûte traversière de bonne facture française signée E D de C -DEBONNEETBEAU FILS -PARIS-436.
Devant l'absence d'éléments de recherche, voici quelques bribes d'archives sensées éclaircir la présence de ce facteur dans notre histoire.
Monsieur Louis Ernest Debonneetbeau de Coutelier père repris la succession Louis Lot de 1882 à 1889 au 36 rue Montmartre puis au 6 rue Mandar.
Âgé de 52 ans, il maria son fils majeur, Louis Ernest Debonneetbeau de Coutelier fils, fabricant d'instruments de musique, domicilié au 6 rue Mandar à Alexandrine Victoire Pottier veuve de Henri Joseph Lebret, le 29 septembre 1888 à Paris dans le dixième arrondissement. Louis Ernest fils est né à Paris le quatorze mars 1863.
Étaient présent au mariage entre autres, Louis Ernest fils, fabricant d'instruments de musique; son épouse, polisseuse; Ernest Ernouf, luthier âgé de 23 ans; Léon Lebret, luthier âgé de 27 ans.  Mme Anne, Eugénie Labro épouse du père est décèdée, le 16 août 1863, rue Ambroise Paré, lingère, agée de 25 ans, mariée à Ernest Debonneetbeau de Coutelier, facteur d'instruments de musique, âgé de 27 ans domicilié rue Sainte Marie, 6 (18 ème arrondissement). Le numéro 2, rue ambroise Paré etait apparemment une blanchisserie. 

En ce qui concerne la naissance d'un enfant en date du 5 mars 1889 au domicile de ses parents, 56 quai Jemmapes, René Pierre Debonneetbeau de Coutelier, déclaration faite à Paris dans le dixième arrondissement, on notera la présence comme témoin  d'Ernest Chambille âgé de trente et un ans, facteur d'instruments de musique domicilié au 8 avenue des Tilleuls et de Désiré Mussel agé de 63 ans, bijoutier au 8 rue Sainte Foy.
M. Debonneetbeau de Coutelier père vendit l'outillage et la marque Lot à M. E Barat le 1 mai 1889.
Pistes de recherches en prospections:
Alexandrine, Victoire Pottier est née le 15 janvier 1858 à Nogent le Retrou, son père était tisserand. Rien n'est inscrit en marge d'acte.
Acte de naissance de louis Ernest Debonneetbeau de Coutelier le 12 mars 1863, déclaration faite à Paris 18ème, né au domicile de ses parents 6 rue Sainte Marie, fils de M. E D de C facteur d'instruments 27 ans et de Mme Anne Eugénie Labro passementière agée de 24 ans.
Extension d'article:
Par suite d'une demande de renseignements concernant l'origine d'une flûte Debonneetbeau mise à la vente par un particulier, je reçu cette réponse:"Après renseignements pris auprès d'experts, il s'agit d'un exemplaire rare de marque DEBONNEETBEAU et Fils faite à Paris par Ernest Debonneetbeau de Coutelier d'où les initiales présentes sur la flûte : E D de C.
Debonneetbeau ayant repris la succession de Louis Lot de 1882 à 1889, la flûte date de cette période."
En estimant par approche que pendant la période Vilette, de 1876 à 1882, 1240 flûtes furent fabriquées, sur 7 ans environ, une moyenne de 177 flûtes furent produites chaque année. Si l'on compare la période Debonneetbeau, de 1882 à 1889, 1358 flûtes furent fabriquées, sur 8 ans environ, une moyenne de 170 flûtes furent produites chaque année. Le potentiel de fabrication serait sensiblement le même, les flûtes L Lot de la période Debonneetbeau sont estampillées Lot. Les flûtes Debonneeetbeau, étant donné leurs nombres seraient issues en grande partie soit de la période précédent 1882, en considérant que M Debonnetbeau père travaillait déjà pour M Vilette en tant que contre-maître et ne pouvait produire en son nom, soit de la période après 1889.
Considérant l'après 1889, plusieurs éléments concourent à la continuité d'une activité de facteurs d'instrument au sein de la famille.
Les déclarations de profession sur les actes de mariages respectifs de E D de C fils (fabricant d'instruments de musique marié à une polisseuse) et de leur fils, René Pierre ( luthier marié à une fille de luthier, Jacques Victor Ramond) domicilié à Bagnolet.
Musique adresses universel 1921:
Debonneetbeau E. fils, 6 rue Voltaire, Bagnolet, instruments à vent, réparations.- Fond. en 1900.
Musique adresses universel 1922:
Debonneetbeau de Coutelier, 6 rue Voltaire, Bagnolet, instruments à vent.
Vu sur un catalogue de ventes aux enchères Vichy:
Flûte métal Debonneetbeau à Bagnolet n°3000.
Vu sur Ebay:
Flûte traversière à anneaux L.DEBONNEETBEAU DE COUTELIER à PARIS 4030.

Pistes de recherches en prospections, non vérifiées:
Source forum pages 14-18: Debonneetbeau de Coutelier, Alexandre, né le 13 octobre 1893 à Bagnolet (Seine – aujourd’hui Seine-Saint-Denis –) Matelot 2e classe musicien ( serait ce un deuxième fils?) mort aussi au champ d'honneur lors du conflit 1914-1918.
Déces de Debonneetbeau Louis Ernest le 4 juillet 1891 ( En attente de mise en ligne des archives de Bagnolet).
Voici les photos de cette belle flûte à plateaux alignés plaquée argent, cheminées soudées. L'ovale du noyau de tête est remarquable.

( Remerciements à J P pour toutes tes photos)