samedi 25 février 2017

MARTINOT Charles père, MARTINOT Maxime, MARTINOT Auguste Antoine, MARTINOT Charles fils, MARTIN Gabriel.

Une nouvelle parution est mise à disposition des lecteurs par M. J. L. Matte, en plus de l'annuaire musical de 1913, support de recherche incontournable, je découvre comme vous celui de 1921.

Annuaire musical 1921: non répertorié en 1913.
Martinot C., 89, rue Saint-Fargeau (XXème).- Fabricant de culasses, pavillons et saxophones.- Mét Gambetta.

Je remercie vivement l'auteur de cette source: http://martinot.net/genealogie/fiches/fiche63.htm dont j'ai emprunté quelques éléments mais non sans les compléter tant au niveau dates et recherches, en effet les parutions d'archives officielles concernant les décès à Paris, le permettent maintenant; j'ai aussi agrandi la famille de deux enfants.


Martinot Charles père:

Fabricant d'instruments de musique, ouvrier en cuivre, ouvrier en instruments de musique...

Naissance: 25 janvier 1861 à Paris 75000 7ème.
Acte de naissance:...est né rue de Grenelle 151...fils de M.Joseph Martinot, âgé de 30 ans, serrurier...et de Antoinette Mermet...

Domicile: 
1926 à Paris 75000 89 rue Saint Fargeau Paris 20ème.

Décès: 
10 juin 1933 à Paris dans le 20ème, 89 rue St Fargeau.

Père: 
MARTINOT Joseph ( 1831 - vivant en 1891-? ).
Mère: 
MERMET Antoinette ( 1832 - ? ).

Union: 
CHARRIER Adelina, Fanny ( 1870 - 2 janv. 1924 XXème à Paris).

Mariage: 
5 mars 1887 à Paris 75000 18ème.
Acte de mariage:...Charles Martinot...facteur d'instruments, domicilié à Paris avec ses père et mère, passage Davy, 3.
Enfants: 
MARTINOT Maxime ( 1887 - 1917 )
MARTINOT Auguste Antoine (1890 - 1915)
MARTINOT Jeanne Luce (1891 -?)
MARTINOT Maria, Emilienne ( 1895 - 1995 )
MARTINOT Charles Fils ( 1898 - 1955 )
MARTINOT Adelina, Suzanne ( 1900 - 1997 )
MARTINOT Gabrielle ( 1908? - ? ).


Martinot Maxime:


Chaudronnier en cuivre.

Naissance: 24 septembre 1887 à Paris 75000 XI ème.

Domicile: 1914 à Paris 75000 28 rue de la Chine, 20ème.

Décès: 16 avril 1917 à Chemin des Dames Côte 175 Vallée Foulon.

Décoration: 5 mars 1921 à Marseille 13 Médaille militaire.

Père: MARTINOT Charles Père ( 1861 - 1933 ).
Mère: CHARRIER Adelina, Fanny ( 1870 - 1924 ).

Union: QUINTON Blanche, Henriette ( 1890 - 1926 ).

Mariage: 6 juin 1911 à Paris 75000 II ème.

Domicile: 1914 à Paris 75000, 28 rue de la Chine, 20ème.

Enfant: MARTINOT René, Charles ( 1912 - 1994 ).


Martinot Auguste, Antoine:

Chaudronnier en cuivre?

Naissance: 2 juin 1890 à Paris 75, 18ème.

Domicile: 1914 à Paris 89, rue Saint Fargeau, 20ème.

Décès: 29 septembre 1915 à Sainte Marie à Py (Marne).

Père: MARTINOT Charles Père ( 1861 - 1933 XXè Paris ).
Mère: CHARRIER Adelina, Fanny ( 1870  -  1924 ).

Union: célibataire.


Martinot Charles fils:

Chaudronnier en cuivre.

Naissance: 15 avril 1898 à Paris 19ème.

Domicile: 1926 Les Lilas 93260, 30 rue du Centre.

Décès: 29 mai 1955 à Paris 14ème.

Père: Martinot Charles père ( 1861 - 1933 ).
Mère: Charrier Adelina, Fanny ( 1870 - 1924 ).

Union 1: VANOLI Madeleine, Marguerite ( 1894 - 1973 ).
Mariage: 17 juillet 1918 à Paris 20ème.
Divorce: avant 1937.

Union 2: MASSON Georgette, Alfredine ( ? - ? ).
Mariage: 8 juin 1935 à Paris 18ème.

MARTIN Gabriel:

Chaudronnier en cuivre.

Naissance: 

Domicile: à Gagny 78 Château de Maison Blanche.

Union: Martinot Maria, Emilienne ( 1895 - 1995).
Mariage: 7 mars 1918 à Paris 19ème.

Enfant: MARTIN Raymond ( ? - ? ).


Annuaire des artistes et de l'enseignement dramatique et musical: source gallica.
1906 et 1909: Dijon Côte d'Or- 
Martinot, 45, av de l' Arsenal, solf., cornet, saxophone et tous instr. à vent.
Il s'agit de Martinot Albert né en 1869 à Audincourt et visiblement étranger à cette recherche.

Source Archives de Paris: naissances.

Acte de naissance de Maxime Martinot né le 24 septembre 1887 à Paris dans le XIème.
...fils de Charles Martinot, âgé de é§ ans, fabricant d'instruments de musique... domiciliés rue du Chemin Vert, 63... En marge: marié le 6 juin 1911 dans le 2ème à Paris.

Acte de naissance de Auguste Antoine Martinot né le 2 juin 1890 dans le XVIIIème à Paris: 
...fils de Charles Martinot, âgé de 29 ans, fabricant d'instruments de musique... domiciliés rue de la Goutte d'Or, 48...
Acte de décès, transcription 523bis du 23 juin 1921:
...dit que le 29 septembre 1915 est " mort pour la France "...Martinot Auguste Antoine...célibataire, domicilié en dernier lieu, à Paris, 89 rue Saint Fargeau...

Acte de naissance de Jeanne Luce Martinot née le 25 décembre 1891 dans le XVIIIème.
...fille de Charles Martinot, âgé de 30 ans, ouvrier en cuivre...rue de la Goutte d'Or, 48...en présence de ... Joseph Martinot, âgé de 61 ans, serrurier, rue Latour d'Auvergne, 7...  En marge: mariée le 4 juin 1912 à Paris 20ème...

Acte de naissance de Maria Emilienne Martinot née le 19 janvier 1895 à Paris XIXème:
...fille de Charles Martinot, âgé de 32 ans, ouvrier en instruments de musique...domicilié rue de Belleville n°275... En marge: mariée à Paris le 7 mars 1918...Décédée à Levallois Perret le 8 juin 1995...

Acte de naissance de Charles Martinot le 15 avril 1898 à Paris dans le XIXème.
...fils de Charles Martinot, âgé de 37 ans, fabricant d'instruments de musique...domicilié rue de Belleville n°275... Marié à Paris 20ème le 18 juillet 1918... Marié à Paris 18ème le 8 juin 1935...Décédé à Paris 14ème le 29 mai 1955.

Acte de naissance de Adelina Suzanne Martinot le 28 septembre 1900 à Paris dans le XIXème.
...fille de Charles martinot, âgé de 39 ans, ouvrier en instruments de musique...domiciliés rue de Belleville, n°275...En présence de Ernest Guichard, âgé de 33 ans, ouvrier en instruments de musique, domicilié rue des Lilas, 15... En marge: mariée à Paris 20ème le 17 avril 1924...décédée au Vaudreuil (Eure) le 2 août 1997.

Vu sur archives de Paris, tables décennales: acte non consultable en ligne.
Naissances du XXème, Martinot Gabrielle Henriette née le 25 mai 1908.

Archives de Paris:
Décès le 10 juin 1933 dans le XXème à Paris:
...est décédé en son domicile, rue Saint Fargeau, 89, Charles Martinot, né le 25 janvier 1861, facteur d'instruments, fils de Joseph Martinot et de Antoinette Mermet, époux décédés, veuf de Adelina Fanny Charrier...sur la déclaration de Charles Martinot, âgé de 35 ans, chaudronnier, 12 rue Lesage, fils...


Annuaire almanach du commerce, de l'industrie ... Source Gallica.
1879: Gautier, chaudronnier, Eperon, 6.
1883 à 1891: rue de l'Eperon, 6, Martinot, Chaudronnier.
1897: rue Tlemcen XXème, au 11, Martinot, chaudronnier et passage Tlemcen, 1.

Je n'ai pas encore rencontré d'instrument flammé Martinot, cette publicité de 1921
précise en plus de parties chaudronnées, une facture de saxophone.
La question posée par cet article est évidement la fourniture pour des facteurs, de culasses et pavillons.
Le choix de cette lignée de facteurs dans cet annuaire, saxophone et cuivre n'est qu'une piste et je suis dans l'attente, vous l'avez compris, de précisions.
Le courrier de 1926 précisait que Louis Pierret n'avait pas la maitrise complète de sa production, il dépendait de M. Martinot, un établissement indépendant du sien?

Extrait de courrier de 1926 tiré du blog de René Pierre, M. Pierret répond à Mrs Gaudet et Deslauriers au sujet d'une commande de saxophones:
"Pour le ténor en ut et le baryton, je ne pourrai vous donner la date, étant tenu par M. Martinot".

mercredi 10 août 2016

Jouan et Guesdon- Paris

Cette publication autonome est une ouverture sur un thème particulièrement méconnu, en effet et par ailleurs,  nous ne trouvons presque rien concernant ces facteurs-revendeurs et plusieurs lecteurs de ce blog m'ont questionné en message privé sur ce que je savais à ce sujet.
Je viens de recevoir la copie de l'acte de décès de Marcel Jouan en date du 25 avril 1961, précisant  son domicile, rue de Belleville, 18; confirmant l'identité de cette recherche et de surcroît, tourneur de profession.
Je ne sais  rien de confirmé hormis certaines pistes sur son associé M. Guesdon et la période de production de ces artisans facteurs, s'orienterait sur un début d'activité, après 1938, jusqu'à 1961, date de décès de M. Jouan.


Recensement Mantes la Jolie 1926: source archives des Yvelines.
Jouan Marcel né en 1899 à Mantes luthier chez Schaeffer.

Archives de Mantes la Jolie:
Du 29 septembre 1899...acte de naissance de Jouan Marcel, né à...Mantes , au domicile de ses père et mère, rue de la Gabelle, numéro 4; fils légitime de Jouan Guillaume Marie âgé de 33 ans et de Tardivon Maria âgée de 30 ans, journaliers.
En marge: marié à Mantes le 11 février 1922 avec Caillon Lucienne Georgette...
Décédé à Paris 20 ème le 25 avril 1961.

Source archives de Paris, tables décennales.
Jouan Marcel décédé le 25 avril 1961 n° acte 1026...

Souce archives des Yvelines:
Jouan Marcel: états de service Versailles 1919.
...résidant à Mantes, 4 rue de la Gabelle... profession de tourneur sur bois... incorporé du 19 avril 1918 au  15 avril 1921...
Localités successives habitées:
04/1926 Mantes 2 rue des Ursulines.
17/01/1931 Mantes 5 rue des Ursulines.
16/02/1938 Mantes 12 rue de la gabelle.
Note: début d'activité, après 1938 (selon ci-dessus) jusqu'à 1961, date de décès.

Vu sur divers: 
Jouan & Guesdon, 18 rue de Belleville.
Henri Simon 17 rue Pixérécourt Paris. 

Source Vichy enchères:
1)On joint un Bugle à deux pistons en si bémol de JOUAN GUESDON à Paris.
2)Saxophone alto en métal argenté de JOUAN & GUESDON n°S186, clefs art déco. Dans sa boite.

Vu sur Philippe Rault, maître des vents: extraits. 
"Puis il énumère les noms : ... Jouan et Guesdon associés, Martin successeur de Jouan..." 

Instruments: je remercie les rares auteurs de photos illustrant cet article, il est évident, vu la gratuité de ce blog, que sur simple demande de leurs parts elles seraient retirées de cet article.
Saxophone:
-Alto-

Source Leboncoin, pseudo POSKEF, tous mes remerciements.

Source Leboncoin, pseudo POSKEF, tous mes remerciements

Source Leboncoin, pseudo POSKEF, tous mes remerciements.
Veuillez noter la ressemblance (la définition des photos n'est pas exploitable)
troublante de facture avec certains Beaugnier...

-Soprano-
Photos Lucien, tous mes remerciements.

Photos Lucien, tous mes remerciements.

Photos Lucien, tous mes remerciements.  

Photos Lucien, tous mes remerciements.

Photos Lucien, tous mes remerciements.

-Ténor-


Tous mes remerciements à Christian pour ses participations et l'auteur de ces photos.





-Clarinette-

Source clarinette.net pseudo Banazou, tous mes remerciements.

Source clarinette.net pseudo Banazou, tous mes remerciements.

Source clarinette.net pseudo Banazou, tous mes remerciements.


Les clarinettes à plateaux sont rares; cela n'a pas l'air, pour les cadences cotés provenir de chez Leblanc-Noblet, une autre piste serait de la comparer avec une Douchet système Boehm, entre autres facteurs.
Sinon de penser aussi que la facture de cette clarinette artisanale faisait partie des compétences de M. Jouan, tourneur sur bois chez Shaeffer en 1926 et tourneur en nom propre en 1961, à son décès.

dimanche 7 août 2016

Cornet signé Ls. JUNOD LAUSANNE.


Photo Luthiervents.

Cette estampille n'est pas référencée dans le Langwill, plusieurs Louis JUNOD apparaissent dans ce canton et ont eu rapport avec la musique à des périodes diverses. Cette découverte d'un cornet de marque Ls JUNOD- Lausanne s'interroge sur l'activité musicale dans ce canton de personnes ayant même nom et prénom ou de même lignée éventuelle et se situant sur Lausanne.

Indicateur des adresses de la ville de Lausanne et de ses environs et Guide des étrangers- 1880.
Junod, Louis, père, facteur d'instruments, r. Grand-St-Jean, 34.
Junod François, prof. de musique, r. neuve, 1.
Junod Laurent, prof. de musique, r; neuve, 1.
Luthiers et facteurs d'instruments de musique:
Junod, Louis, père,  r. Grand-St-Jean, 34.
Junod frères, rue Neuve, 1.

Notes: vu sur divers sources de 1880-81, Laurent Junod, compositeur publie chez Hofmann, sous chef du Corps de musique de Lausanne; François Junod chef du Corps de musique de Lausanne; polka pour piston exécutée par L. Junod; M. Laurent Junod, violoncelliste, élève du conservatoire de Paris...

Indicateur des adresses de la ville de Lausanne et de toutes les localités du canton de Vaud, et Guide des étrangers- 1881.
Junod, Louis, père, facteur d'instruments et musicien, r. de la Louve, 4.
Junod Franç., prof. de musique, r. Centrale, 1.
Junod Laur., prof. de musique, Haldimand, 7.
Junod Ls, prof. de musique, pl. St-Laurent, 4.
Junod Louis, boul. Industriel.
Luthiers et facteurs d'instruments de musique:
Junod, Louis, père, r. de la Louve, 4.
Junod Franç., r. Centrale, 1.


Photo Luthiervents.

Junod Louis fils de Ste Croix: 
 Scriptorium:
Adresses de la ville de Lausanne: Indicateur Vaudois.
1901- Ste Croix- Claviers (fabricants) ... JUNOD, Louis, Crèt Junod.
1903- Ste Croix- Claviers. JUNOD, Louis, fils, sur le Crèt.
Bouchers et charcutiers:
Junod, Louis, rue Centrale, 19.
Boulangers et patissiers:
Junod, Louis, rue du Jura, 15.
1904- Ste Croix- Claviers. JUNOD, Louis, fils,  Crèt Junod.
1905- Ste Croix- Claviers. JUNOD, Louis, fils,  Crèt Junod.
1906-1907-1908-
1909- Bullet- Pensions d'étrangers: Junod, fils, Crèt Junod, Hôtel Beauregard, .T.
Sainte Croix- Claviers. JUNOD, Louis, fils,  Crèt Junod. 
1910-Sainte Croix- Claviers. JUNOD, Louis, fils,  Crèt Junod. 
1931-District de Grandson- Bullet.
Pensions d'étrangers: Junod fils, Crêt Junod, hôtel Beauregard - Junod Louis, hôtel Montfleuri.
1935-Junod fils, hôtels Beauregard et Montfleuri. T. 63.23.
Etat civil de Lausanne:
Décès de  juillet 1863:
Joseph fils de Louis Junod de Ste Croix, facteur d'instruments, âgé de 11 ans.
Etat civil de Lausanne: juin 1861. Morts à Lausanne.
Le 13 Rose Catherine fille de Louis Junod de sainte Croix, musicien, âgée de 2 mois.



Photo Luthiervents.


Junod Louis père:
Feuille d'avis de Lausanne:
23.05.1843- A vendre, manque de place, un cor à piston, neuf, avec ses allonges,; le voir chez Louis Junod, rue Martheray, n°.50.
Source nana-ouchy.ch.
La Société Vaudoise de Navigation est fondée en 1846.
 Au mois d’août 1846, quelques matelots et des amateurs d’Ouchy eurent l’idée d’organiser une fête de la navigation.
 Le Nouvelliste Vaudois du 28 août 1846 relate : « À une heure de l’après-midi, les matelots revêtus du même uniforme se formèrent en cortège pour se rendre à la Campagne de Monsieur de Serjat qui leur remit un superbe pavillon dont il avait voulu doter la société. À deux heures le cortège était de retour sur le port. Bientôt commencèrent les courses sur l’eau ;  le but à atteindre était à une distance de 5 minutes. À un signal donné, les péniches au nombre de quatre prirent leur élan ; le prix fut remporté par la péniche Ruchonnet qui fit l’allée et la venue du trajet en quatre minutes et demie ; elle était montée par Perrin Charles-Louis, Perrin Alphonse, Noverraz Marc et Dutruit Emmanuel ; le prix était de 34 francs 50 donné par la société… Les courses d’aviron sur différentes péniches à 4 et 2 rames, auxquelles prirent également part des femmes de matelots, furent suivies par une promenade sur le lac accompagnée par l’excellente musique Junod  et un bal ».
Source instrumlausanne.ch.
..."Ainsi débuta l’Union instrumentale », mais cette année 1859 ne s’acheva pas hélas sans que deux démissions ne vinssent attrister les membres fidèles. Le 31 décembre, MM. L. Grivel et A. Gabus, l’un secrétaire et l’autre directeur, quittaient la société.
Entre 1860 et 1867, la société changea 3 fois de local de répétitions. Ces dernières n’avaient lieu qu’en hiver. Du mois de juin au 27 novembre, elles furent donc interrompues et les contributions suspendues.
Le directeur nommé en remplacement de M. A. Gabus, démissionnaire, était M. Junod, père. En septembre 1860, le caissier quittait la société et remettait le solde en caisse, soit … 25 centimes."...
Feuille d'avis de Lausanne:
05.01.1867- "chez Louis Junod, directeur de musique, rue Haldimand, 10."
22.09.1882- M. Louis Junod père prévient le public de Lausanne qu'il fera vendre, dès ce jour, par sa femme Marianne Junod née Clot, sur la Riponne, une quantité de marchandises à très bas prix; se recommande; Louis Junod père.


Gazette de Lausanne 02/12/1851
Gazette de Lausanne 30/12/1852

Gazette de Lausanne 12/12/1854
Gazette de Lausanne 9/12/1856
Gazette de Lausanne 06.01.1866

Junod-Guignet Marc de Lausanne:
1909: Junod-Guignet Marc, Rose Mousse, rue des Oliviers.
1915: Junod-Guignet Marc, avenue Riant Mont 3.
1923: Junod-Guignet Marc, music., a. Riant Mont 3.
Junod Louis, empl. , av. Recordon 32.
1923- Bullet- Pensions d'étrangers: Junod, fils, Crèt Junod, Hôtel Beauregard, .T.
1927-1928- Junod-Guignet Marc, musicien, Prè-du-Marché 9.
1933- Junod-Guignet Marc, prof. de musique, Prè-du-Marché 9.
1934- Junod-Guignet Marc, prof. de musique, Prè-du-Marché 13.
1939- Junod-Guignet Marc, prof. de musique, Prè-du-Marché 13.
1940- Junod-Guignet Marc, prof. de musique, Prè-du-Marché 46.
Annuaire et Indicateur Vaudois réunis. 1953, 1956  et 57.
Junod-Guignet Marc, Prè-du-Marché 46.
Gazette de Lausanne.
Les convois funèbres:
A Lausanne. 15.07.1958.
M. Marc Junod-Guignet, 81 ans, Pré-du-Marché 46, le 15 à 11h45, à la chapelle du crématoire de Montoie.



Photo Luthiervents.


Junod Gustave:
Le Menestrel 11/03/1866. Source Gallica B.N.F.
M. Gustave Junod fils, professeur de musique, revendique la paternité de la polka l'Amour, expressément' composée par lui pour la fanfare féminine de M. Alphonse Sax-Junior...
La Sentinelle: 10/06/1869.
M. Gve, JUNOD de Lausanne, devant se rendre en cette ville prévient l'honorable public de Sion qu'il se charge des accords et réparations de pianos...
L'Estafette: 13/01/1873.
M. Gustave Junod, bien connu comme directeur de la société de musique l'Harmonie instrumentale, a succombé hier matin à la maladie de poitrine qui le faisait souffrir depuis quelques mois. Sa perte sera vivement sentie par tous ceux qui, dans notre ville, avaient l'habitude d'assister aux charmantes soirées musicales dont M. Junod  avait pris l'initiative. Les Lausannois, perdent, en lui, un artiste de talent et beaucoup un ami sincère et dévoué.
Avis juridique: 10/02/1873.
Bénéfices d'inventaires:
Lausanne.- Feu Gustave  fils de Pierre Louis Junod, de Sainte Croix, facteur de pianos, rue Neuve, interventions jusqu'au 5 avril.
Annuaire musical et orphéonique de France 1876. source archives . org.
Lausanne.- L'Harmonie, Dr. M. Junod.- 1874, Lons le Saunier, à vue, exéc.2è div., 2è prix.



Photo Luthiervents.

Junod Louis fils:
Annuaire des artistes et de l'enseignement dramatique et musical: source Gallica.
1905: PAYERNE(Peterlingen). Union instrumentale (fanf.), dir. L. Junod, 
1909: PAYERNE (Peterlingen) – Union instrumentale (fanf.), dir. L. Junod. 

UIP centenaire 1878-1912:
"Ainsi des membres quittèrent la Fanfare, voyant leur avenir de musiciens ailleurs. Échange de bons procédés, en 1897, le premier directeur de la concurrence comprit que l’avenir, pour lui, c’était l’Union Instrumentale. Il faut dire que Louis Junod (c’est de lui dont il est question) était membre de l’Orchestre depuis belle lurette.

Le 12 juin 1898, on est à Yverdon, avec un nouveau chef, M. Louis Junod. La Fanfare obtient un deuxième prix avec couronne de laurier pour l’exécution, et un quatrième prix pour le concours à vue, avec laurier tout de même.

En 1904, après le concours de Montreux, Louis Junod est ulcéré: «la Bénédiction des Poignards» et la lecture à vue n’ont pas été bien taxées: deux couronnes...de chêne! On est prêt, sur le moment, à ne plus aller à Evian et à Thonon comme prévu. Mais la nuit porte conseil, et la course se fera, ramenant le moral au beau fixe chez les défaillants. L’année suivante, ce pauvre directeur a la malencontreuse idée de demander une augmentation de traitement. Sur le refus de l’Instrum, encore rongé par son échec, il démissionne et quitte Payerne."
La Liberté: 07 octobre 1894.
Piano- A vendre, de suite, pour cause de départ, un bon piano droit,  Pleyel de paris, bois noir, 1/2 oblique, en bon état et à bon marché- S'adresser à M. Louis Junod fils, professeur de musique à Payerne, qui se charge de faire voir l'instrument.
L´Express, mercredi, septembre 20, 1905:
Aux sociétés de musique-M. Louis Junod, professeur de musique, s'offre pour la direction de musiques d'harmonies ou de fanfares; 27 ans de pratiques comme Directeur et connaissant à fond l'arrangement et transcription de tous genres de musique pour harmonie et fanfare.
Pour adresse: Louis Junod, rue St Maurice n°10 à Neuchâtel.
Note: 1905- 27= 1878.
L´Express, mardi, octobre 24, 1905.
Leçons de musique, pour cornet à pistons et autres instruments; trompettes d'harmonie, cors d'harmonie, trombone à coulisse, trombone à pistons, basses et batterie. Prix modéré. Louis Junod, professeur, rue St Maurice n°10 à Neuchâtel.
Gazette de Lausanne: 16.07.1926.
PAYERNE,-Sur la foi d'un journal payernois, nous avons annoncé l'autre jour le décès de M. Louis Junod, ancien directeur de musique. Or, il parait que M. Junod n'est pas mort. Une similitude de nom et de prénom est cause de la confusion. M. Junod est bien en vie, il dirige encore la fanfare l'Echo du vignoble de Péseux et continue à mettre son talent au service de la musique instrumentale dans notre pays. M. Louis Junod a pu voir qu'il n'était point oublié, ni lui ni ses frères, dans le canton de Vaud .



Photo Luthiervents.


Junod Louis:
Indicateur des adresses de la ville de Lausanne et de toutes les localités du canton de Vaud, et Guide des étrangers- 1886.
Junod Louis, m. Roulin, boul. Industriel.
Scriptorium.
 Indicateur des adresses de la ville de Lausanne et de toutes les localités du canton de Vaud, et Guide des étrangers 1885 - 1886.
Junod, Louis, m. Roulin, boul. Industriel.


mercredi 8 juin 2016

Breton Joseph Dominique-



Photos Eric, tous mes remerciements.


Vu sur Blog de RP:
Poinçons losange de maître:
N°02304- J.B. Un soupir et deux bezans à coté des lettres.
Breton Joseph- Dominique. Clefs d'instruments de musique. 
28 rue Jean Jacques Rousseau. Insculpation: 11 novembre 1840. N°Préfecture: 4094. N° Garantie: 3934. Documentation: APG35. 

Annuaire général du commerce, de l'industrie, ... : source Gallica.
1845: Breton, fab. de clefs d'instrum., J.-J.-Rousseau, 28. 
Annuaire du commerce Didot-Bottin:
1857-Breton, Bronze 1844-1849, M.H. Londres 1851, (O)1855, breveté s. g. d. g., fabr. d'instruments 
en bois , flûtes Boehm, nouvelle perce, et ordinaire en bois et cristal ; clarinettes de tous genres, 
spécialité de becs de clarinettes et embouchures en cristal pour tous instruments de cuivre, J.-J. Rousseau, 28.  
1859, brev., fab. d'instr. en bois, flûtes Boehm, nouvelle perce, et ordinaires en bois et cristal; 
clarinettes de tous genres, etc., spécialité de becs de clarinettes ; embouchures en cristal, pour 
tous instruments, J.- J. Rousseau, 28. 
1862-INSTRUMENTS DE MUSIQUE A VENT EN BOIS- (FACTEURS D'). 
Breton, (Bronze 1844-1849, M II Londres 1851,0r 1855, Argent Bordeaux, fab. d'embouchures 
en cristal, J.-J.-Rousseau, 28. 
1864-Breton, breveté, méd, exposition universelle de Londres 1863, (B) 1844-49, Londres 1851, 
palmes; 1855, Bordeaux 1859, fab. d'embouchures en cristal, J.-J.- Rousseau, 28. 

Base brevets XIX ème INPI:
1855-1BB24935 - Brevet d'invention de 15 ans-perfectionnements apportés dans la perce et le mécanisme des flûtes-Il est délivré à Sr Breton (Joseph Dominique) fabnt, à Paris, rue J.J. rousseau, 28,-1er octobre 1855-Breton facteur d’instruments en bois demeurant à Paris rue Jean Jacques Rousseau 28.
Note: signe sur ce brevet Bréton.



Mes remerciements à René pour ses photos. 
Flûte Boehm argent de Breton.


Annuaire spécial des artistes musiciens par Mme J de B; Première année 1863: source Gallica.
INSTRUMENTS A VENT EN BOIS. 
Breton, rue Jean-Jacques-Rousseau, 28. 

Almanach des 40,000 adresses des fabricants de Paris et du département : contenant les noms et domiciles des principaux fabricants... / par A. Cambon 1864: source Gallica.
INSTRUMENTS DE MUSIQUE A VENT EN BOIS. (FACTEURS D') 
Breton, J.-J. Rousseau, 28. 

Annuaire musical 1845: source Gallica.
Kampf, flageolet, rue Jean-Jacques-Rousseau, 28. 
Breton, rue J.-J.-Rousseau, 28. 
Annuaire musical 1855:
Facteurs d'Instruments à vent et en bois. 
Breton, rue Jean-Jacques-Rousseau, 28. 


Photo Eric.


Tableaux des expositions de 1798 à 1900- Source Malou Haine.
Exposition nationale de Paris 1844:
Instruments à vent en bois- MB Breton Rue J.J. Rousseau, 28 Paris Grandes et petites flûtes .
Rapport du jury central. Tome 2 / Exposition des produits de l'industrie française en 1844. 
M. BRÉTON , à Paris , rue Jean-Jacques-Rousseau , 28. 
A exposé des flûtes ordinaires et des flûtes de Boehm très-remarquables par le fini du travail. 
M. Bréton confectionne ses instruments dans leur entier, sans recourir à des ouvriers étrangers à son atelier, soit pour les mécanismes, soit pour la perce des bois. La petite flûte de Boehm 
qu'il a présentée au concours eût été placée au second rang, si la commission avait 
classé deux instruments de cette espèce. 
M. Bréton mérite à tous égards la médaille de bronze que le jury lui décerne. 
Exposition nationale de Paris 1849:
rMB Breton Rue J.J. Rousseau, 28 Paris Petite flûte Boehm. 
Exposition universelle de Londres 1851:
Instruments à vent en bois - mh Breton Rue J.J.Rousseau, 28 Paris Flûtes en cristal et en bois, clarinettes système Boehm.
Exposition universelle de Paris 1855:
Instruments à vent en bois- M1 Breton J.D. Rue J.J. Rousseau, 28 Paris Clarinettes, flûtes, 
flageolets, hautbois, becs et embouchures de cristal .
Exposition universelle de Londres 1862:
M Breton J.D. Rue J.J. Rousseau, 28 Paris Clarinettes, flûtes en bois d'argent, d'aluminium et de cristal, becs de clarinette et embouchure de cristal.
Exposition universelle de Paris 1867:
Instruments à vent en bois- MB Breton J.D. Rue J.J. Rousseau, 28 Paris Clarinettes, flûtes, becs de 
clarinettes et embouchures de cristal.

Le Ménestrel (Paris. 1833): source Gallica.
23/09/1855-...Au Palais de l'Industrie, des vitrines bien closes renferment ces flûtes, puis des violons, des hautbois, des clarinettes, voire même des guitares!... Breton ( flûtes en cristal vert et blanc).
16/12/1855- Médailles de 1ère classe- Breton (J.D.) Paris France
21/07/1867- Médailles de bronze- BRETON (J.-D.). Paris. — Instruments à vent (bois) — 


Constant Pierre. Les facteurs d'instruments de musique: source J.P. Cognier...
Elève de Laurent, J. D. Breton ne pouvait manquer d’employer le cristal pour ses flûtes, mais il ne le fit pas à l’exclusion de toute autre matière. C’est avec des flûtes en bois ordinaire et Boehm, remarquables par le fini du travail, qu’il concourut en 1844 et 1849 (méd. de bronze). Breton faisait ses instruments sans le secours d’aucun ouvrier étranger à son atelier. Il tenta quelques changements à la perce et au mécanisme en 1855, et fit remarquer à l’exposition de cette année, plusieurs flûtes en cristal dont une, de nuance verte, ne coûtait pas moins de 1.500 francs (méd de 1ère classe). Breton utilisa aussi cette matière pour la confection des becs de clarinettes (1859) qu’il présenta à Londres en 1862 (Prize medal), où il avait déjà obtenu une mention en 1851, et à Paris, en 1867, il y joignit des embouchures pour instruments en cuivre (méd. de bronze). Breton cessa d’exercer vers 1874.

Source Archives de Paris Xè: décès le 5 octobre 1874.
L'an 1874, le 6 octobre...Joseph Dominique Breton, décédé hier...en son domicile, faubourg Saint Martin, 42, âgé de 61 ans, né à Tilly (Seine et Oise), fabricant d'instruments de musique...
Note: né le 7 janvier 1814 à Tilly, Seine et Oise de père marchand, épicier...